Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

Amériques

Le ministre de l'Intérieur informé pendant le raid américain contre Ben Laden

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/05/2011

Dans une interview accordée à une chaîne saoudienne, le ministre pakistanais de l'Intérieur Rehman Malik affirme avoir été informé du raid américain contre la résidence d'Oussama Ben Laden "15 minutes après le début de l'opération".

AFP - Le ministre pakistanais de l'Intérieur Rehman Malik a affirmé lundi à la chaîne satellitaire arabe al-Arabiya avoir été informé du raid américain qui a tué Oussama Ben Laden "15 minutes après le début de l'opération".

"J'ai été mis au courant de l'opération 15 minutes après qu'elle ait commencé, mais je ne croyais pas du tout qu'elle avait cet objectif", a déclaré le ministre dans une interview accordée à Al-Arabiya à Jeddah (ouest de l'Arabie saoudite).

"Le gouvernement pakistanais n'avait pas d'autre choix que d'ouvrir une enquête"

Le Premier ministre du Pakistan doit s'expliquer lundi devant Parlement sur le raid américain qui a tué Ben Laden, alors que Washington et l'opposition pakistanaise accusent les autorités au mieux d'incompétence, au pire de complicité pour sa présence dans le pays.

Le ministre de l'Intérieur, dont les propos étaient traduits en arabe, a ajouté avoir "été informé en premier de la chute d'un des deux drones" impliqués dans l'opération.

Il a souligné qu'il y avait "en permanence une coopération dans le domaine de la sécurité" entre les Etats-Unis et le Pakistan, et que les forces américaines "mènent des opérations en territoire pakistanais".

Washington, dont Islamabad est pourtant l'allié-clé dans sa "guerre contre le terrorisme" depuis fin 2001, assure que les autorités pakistanaises n'ont pas été averties du raid, redoutant de possibles "fuites".

Le chef d'Al-Qaïda a été tué le 2 mai dans la ville-garnison d'Abbottabad, à deux heures de route au nord d'Islamabad, une ville truffée de militaires pakistanais.

Première publication : 09/05/2011

  • TERRORISME

    Ben Laden bénéficiait de soutiens au Pakistan, selon Obama

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Gilani : "Les Américains ont violé le territoire pakistanais"

    En savoir plus

  • TERRORISME

    À Paris, le Premier ministre pakistanais défend ses services secrets

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)