Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 10/05/2011

"Naufrages de réfugiés"

Presse internationale, Mardi 10 mai. A voir dans la presse internationale ce matin, un retour sur les révélations du Guardian, hier, concernant la disparition de 61 réfugiés en Méditerranée. Les démentis succèdent aux informations contradictoires, difficile de démêler d’éventuelles responsabilités. Et puis aussi, ce matin, la crispation des relations entre Pakistan et Etats-Unis.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec, une nouvelle fois, The Guardian: le quotidien britannique qui faisait hier des révélations sur la mort de 61 réfugiés africains en Méditerranée, morts selon ce journal sans que l’OTAN ne vienne à leur secours.
 
Le titre britannique qui persiste, signe et se fait l’écho du Conseil de l’Europe, l’organe européen a demandé à ce qu’une enquête soit faite pour vérifier l’existence de ces disparitions, et d’éventuelles responsabilités.
 
De son côté l’OTAN, explique toujours The Guardian, rejette les accusations selon lesquelles ses forces auraient laissé périr ces passagers.
 
L’OTAN, nous explique de son côté The Independent, qui aurait fait savoir que le seul bâtiment à proximité de la zone où ce naufrage a eu lieu était le Garibaldi, le porte-aéronef italien.
On rappelle qu’hier The Guardian parlait du porte-avions Charles de Gaulle, un bâtiment français.
Des informations contradictoires, des démentis qui succèdent aux démentis.
Bref le sujet on l’aura compris est extrêmement épineux et difficile à démêler pour le moment.
 
Et puis la presse internationale revient également sur la mort d’Oussama Ben Laden, pour en analyser les conséquences politiques pour Barack Obama.
 
Je vous propose de voir ça avec le New York Times, qui nous dit que le président risque de ne pas bénéficier longtemps de cet « état de grâce » dont on a parlé au moment de la mort du chef d’Al Qaida.
"Le rebond, dit le journal, sera de courte durée".
 
Et ça risque effectivement d’aller vite, très vite, puisque nous dit le Los Angeles Times le président a peut-être commis une erreur en communiquant trop rapidement après la mort du chef d’Al Qaida.
Pourquoi ? parce qu’avec cette communication serrée il y a eu du coup de rectifications, des contradictions qui ont semé le doute dans les esprits ; et parce que cette communication empêche peut-être que soient exploitées au mieux les informations retrouvées dans la cache de ben Laden, puisque désormais, tous savent qu’elles sont entre les mains des Américains.
 
A voir aussi ce matin, une autre conséquence, diplomatique, de la mort d’Oussama Ben Laden: la tension, montée d’un cran, entre les Etats-Unis et le Pakistan.
 
L’intervention américaine, c’est un euphémisme ne fait pas l’unanimité dans le pays ; et du coup, c’est le premier ministre pakistanais Youssouf Raza Gilani qui monte au créneau.
C’est à lire dans le quotidien pakistanais The Nation.
 
Mais les Américains qui se sont de toute façon  préparés à cette confrontation : c’est à voir pour finir, toujours dans le New York Times.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

17/11/2017 COP23

Environnement : "Non, il n'est pas trop tard"

Dans cette revue de presse française du 17 novembre : il n'est pas trop tard pour sauver la planète, c'est le cri d'alarme - et du cœur - de Libération. Au programme aussi : le...

En savoir plus

17/11/2017 Zimbabwe

"La fin est proche" pour Mugabe

Que va-t-il se passer au Zimbabwe, se demande-t-on ce vendredi matin dans la revue de presse internationale. Également au programme : les mains baladeuses d'un sénateur américain...

En savoir plus

16/11/2017 Revue de presse internationale

"Bye bye, Disgrace Mugabe"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 16 novembre, la mise en résidence surveillée de Robert Mugabe, après le coup de force de l’armée zimbabwéenne. L’invitation...

En savoir plus

16/11/2017 Revue de presse internationale

"Le retour du "french flair""

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 16 novembre, les ambitions environnementales affichées par Angela Merkel et Emmanuel Macron à la COP23. Le contrat record...

En savoir plus

15/11/2017 Revue de presse internationale

"A Raqqa, l'incroyable exfiltration des djihadistes"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 15 novembre, l’intervention télévision diffusée cette nuit, d’officiers zimbabwéens clamant vouloir chasser «les...

En savoir plus