Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Asie - pacifique

Un soldat français tué dans une explosion

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/05/2011

Un 57e soldat français est mort en Afghanistan depuis que Paris a déployé des troupes dans le pays en 2001. Tué dans l'explosion d'une bombe artisanale dans la vallée de Tagab (est), il appartenait au 13e régiment du génie de Valdahon.

AFP - Un soldat français a été tué mardi peu après midi par l'explosion d'un engin explosif improvisé dans la vallée de Tagab, dans l'est de l'Afghanistan, a indiqué à Paris l'état-major des armées.
              
Il s'agit du 57e soldat français mort en Afghanistan depuis le déploiement des forces françaises dans ce pays, en 2001.
              
"Une explosion d'un engin explosif improvisé a visé les sapeurs du détachement d'ouverture d'itinéraire piégés (DOIP), qui étaient engagés dans une mission (...) préliminaire à une opération dans la vallée de Tagab", a indiqué le ministre de la Défense, Gérard Longuet, dans un communiqué.
              
Un soldat de 1ère classe du 13e régiment du génie de Valdahon (Doubs) a été tué lors de l'explosion, a-t-il précisé.
              
Selon le porte-parole de l'état-major, le colonel Thierry Burkhard, l'explosion n'a pas fait de blessé.
              
"Peu après midi, un élément du génie a débuté à pied la reconnaissance des abords de la piste située au nord du Cop 46 (poste avancé). Une violente explosion a alors eu lieu et un soldat a été tué", a précisé le porte-parole.
              
Le président Nicolas Sarkozy a présenté pour sa part dans un communiqué ses "plus sincères condoléances" à la famille du soldat tué et réaffimé "son soutien au peuple afghan et aux autorités afghanes".
              
Le chef de l'Etat a exprimé "la détermination de la France a continuer d'oeuvrer au sein de la Force internationale d'assistance et de sécurité. Cette force, mandatée par l'ONU, a reçu la mission de contribuer au retour de la stabilité, au rétablissement de la paix et au développement en Afghanistan".
              
Le 20 avril, un caporal du 2e Régiment d'Infanterie de Marine avait trouvé la mort et 9 autres marsouins avaient été blessés, également par l'explosion d'un engin explosif improvisé, en Kapisa, l'une des régions de l'est de l'Afghanistan où son déployées les forces françaises.
              
Environ 4.000 soldats français sont actuellement déployés en Afghanistan, notamment dans le district de Surobi et en Kapisa.
 

Première publication : 10/05/2011

  • ANALYSE

    Quel impact la mort de Ben Laden aura-t-elle sur la guerre en Afghanistan ?

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Un soldat français tué, neuf blessés dans l'explosion d'une mine artisanale

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Gérard Longuet, ministre de la Défense, rend visite aux troupes françaises

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)