Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

Sports

Lille fait un pas de géant vers le titre, le PSG décroche

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/05/2011

Victorieux à Saint-Étienne (2-1) en match avancé de la 35e journée de Ligue 1, Lille porte son avance à sept points sur Marseille. Le Paris Saint-Germain, tenu en échec par Nancy au Parc des Princes (2-2), voit s'échapper la Ligue des champions.

REUTERS - Lille a fait un nouveau pas vers son premier titre de champion de France depuis plus d'un demi-siècle en allant s'imposer (2-1) mardi soir à Saint-Etienne en match avancé de la 35e journée de Ligue 1.


Deux buts de Tulio De Melo et de Rio Mavuba, après un avantage initial pour les Verts, permettent au Losc de porter son avance à sept points sur Marseille, qui accueille Brest mercredi.

En revanche, le Paris Saint-Germain a vu ses espoirs de ravir à Lyon la troisième place qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des champions s'amenuiser après avoir concédé le nul (2-2) au Parc des Princes face à Nancy.

Les Nancéiens, qui luttent pour éviter la relégation, ont été menés à deux reprises à la marque et sont parvenus à chaque fois à revenir au niveau de leurs adversaires.

Après ce résultat, Le PSG compte un point de retard sur le troisième, Lyon, qui se déplace mercredi chez un autre mal-classé, Auxerre.

Dans un stade Geoffroy-Guichard pas entièrement rempli, l'ASSE a ouvert le score dès la 5e minute par son avant-centre Emmanuel Rivière, bien placé pour reprendre une balle repoussée par le gardien lillois Mickaël Landreau.

Dix minutes plus tard, le Losc réagissait et sur un centre de Frank Beria venu de la gauche, Tulio De Melo trompait Jérémie Janot d'un extérieur du pied droit.

Maîtrise lilloise

Les Stéphanois étaient sur le point de prendre l'avantage peu après sur un penalty sifflé pour une faute sur Rivière, mais Landreau détournait la frappe de Bakary Sako.

En deuxième mi-temps, le leader du championnat affichait sa maîtrise technique et collective et prenait finalement l'avantage par son capitaine Rio Mavuba, auteur d'une magnifique frappe des trente mètres (66e) déviée par Sylvain Monsoreau.

Au Parc, les Parisiens se sont détachés d'entrée grâce à une tête victorieuse de son buteur turc Mevlut Erding, à la réception d'un centre de Ludovic Giuly (4e).

Mais les visiteurs revenaient dans la partie sur un penalty transformé par Landry N'Guemo pour une faute de Christophe Jallet sur Feret dans la surface.

Sur cette action, Jallet écopait d'un carton rouge et le PSG se retrouvait à dix après 21 minutes de jeu.

Mais les Parisiens ont prouvé cette saison leur force mentale et ils reprenaient l'avantage dans les arrêts de jeu par l'intermédiaire de Zoumana Camara sur une remise impeccable de Guillaume Hoarau.

En seconde période, Youssouf Hadji, entré en jeu quelques minutes auparavant, ramenait de la tête des deux équipes à égalité (69e).

Nancy et le PSG finissaient aussi la rencontre à égalité en termes d'effectifs lorsque Lemaître écopait d'un second carton jaune synonyme d'expulsion (71e).

 

Première publication : 11/05/2011

  • LIGUE 1

    Défait à Lyon, l'OM laisse Lille prendre le large

    En savoir plus

  • LIGUE 1

    Lille écrase la lanterne rouge et reprend la tête du championnat

    En savoir plus

  • LIGUE 1

    L'OM des frères Ayew surclasse Nice et prend le pouvoir

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)