Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Valérie Ekoumé, la nouvelle pop africaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mugabe veut mourir sur scène"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agences européennes cherchent adresse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angela Merkel, le camouflet"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Moscovici : "Je veux que le 5 décembre, nous ayons une "liste noire" de paradis fiscaux"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Liberté de la presse : les crimes contres les journalistes européens impunis?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Guerre de Bosnie-Herzégovine : le procès de Ratko Mladic touche à sa fin

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Proche-Orient : le processus de réconciliation Fatah-Hamas en bonne voie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée, Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

Afrique

L'Union européenne envisage d'ouvrir un bureau à Benghazi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/05/2011

La chef de la diplomatique de l'Union européenne (UE), Catherine Ashton, s'est prononcée en faveur de l'ouverture d'un bureau à Benghazi afin de "soutenir le Conseil nation de transition", organe politique de l'opposition au colonel Kadhafi.

REUTERS - L'Union européenne envisage d'ouvrir un bureau à Benghazi, fief des opposants à Mouammar Kadhafi dans l'est de la Libye, pour faciliter l'aide au conseil national de transition (CNT) mis en place par les rebelles, a annoncé mercredi la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton.

LIBYE - REPORTAGE

"J'ai l'intention d'ouvrir un bureau à Benghazi afin que nous puissions progresser sur l'aide dont nous avons parlé (...) pour soutenir la société civile et pour soutenir le conseil national de transition", a déclaré la haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères.

Ashton, qui s'exprimait devant le parlement européen à Strasbourg, a précisé que l'aide de l'Union européenne comprendrait la réforme des services de sécurité et le développement des institutions.

"Nous souhaitons apporter de l'aide dans les domaines de l'éducation, de la santé et de la sécurité aux frontières", a-t-elle dit, exhortant de nouveau Mouammar Kadhafi à quitter le pouvoir qu'il occupe depuis 41 ans.

"Que cela soit clair, Kadhafi doit quitter le pouvoir, il doit mettre un terme à son régime", a-t-elle dit.

Première publication : 11/05/2011

  • LIBYE

    L'Otan bombarde Tripoli, les insurgés font une avancée à l'Ouest

    En savoir plus

  • IMMIGRATION

    Paris dément avoir laissé périr 61 migrants africains au large de la Libye

    En savoir plus

  • LIBYE

    Les insurgés de Misrata résistent toujours à Kadhafi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)