Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Afrique

L'Union européenne envisage d'ouvrir un bureau à Benghazi

Vidéo par Lise Pressac , Karim YAHIAOUI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/05/2011

La chef de la diplomatique de l'Union européenne (UE), Catherine Ashton, s'est prononcée en faveur de l'ouverture d'un bureau à Benghazi afin de "soutenir le Conseil nation de transition", organe politique de l'opposition au colonel Kadhafi.

REUTERS - L'Union européenne envisage d'ouvrir un bureau à Benghazi, fief des opposants à Mouammar Kadhafi dans l'est de la Libye, pour faciliter l'aide au conseil national de transition (CNT) mis en place par les rebelles, a annoncé mercredi la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton.

LIBYE - REPORTAGE

"J'ai l'intention d'ouvrir un bureau à Benghazi afin que nous puissions progresser sur l'aide dont nous avons parlé (...) pour soutenir la société civile et pour soutenir le conseil national de transition", a déclaré la haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères.

Ashton, qui s'exprimait devant le parlement européen à Strasbourg, a précisé que l'aide de l'Union européenne comprendrait la réforme des services de sécurité et le développement des institutions.

"Nous souhaitons apporter de l'aide dans les domaines de l'éducation, de la santé et de la sécurité aux frontières", a-t-elle dit, exhortant de nouveau Mouammar Kadhafi à quitter le pouvoir qu'il occupe depuis 41 ans.

"Que cela soit clair, Kadhafi doit quitter le pouvoir, il doit mettre un terme à son régime", a-t-elle dit.

Première publication : 11/05/2011

  • LIBYE

    L'Otan bombarde Tripoli, les insurgés font une avancée à l'Ouest

    En savoir plus

  • IMMIGRATION

    Paris dément avoir laissé périr 61 migrants africains au large de la Libye

    En savoir plus

  • LIBYE

    Les insurgés de Misrata résistent toujours à Kadhafi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)