Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Moyen-orient

La candidature de Damas au Conseil des droits de l'Homme remise en question

Vidéo par Emmanuel SAINT-MARTIN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/05/2011

La candidature de la Syrie à l'un des sièges du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU devrait être remplacée par celle du Koweït. Les Occidentaux dénoncent la répression menée par le régime de Damas à l'encontre des opposants.

AFP - Le Koweït sera candidat contre la Syrie pour un siège au Conseil des droits de l'homme de l'ONU lors d'un vote la semaine prochaine, ajoutant une pression supplémentaire sur le régime du président al-Assad, ont indiqué des diplomates mardi.

Le Koweït a déclaré à des pays occidentaux qui font campagne contre la Syrie en raison de sa répression sanglante de l'opposition qu'il se présenterait au vote du 20 mai à l'Assemblée générale, ont précisé des diplomates.

"Le Koweït a dit en privé qu'il poserait sa candidature", a dit un diplomate sous couvert d'anonymat.

La Syrie est l'un des quatre candidats --avec l'Inde, l'Indonésie et les Philippines-- aux quatre sièges vacants au Conseil des droits de l'homme qui doivent être attribués pour le groupe Asie à l'ONU.

Mais en raison de la répression sanglante des manifestations par le régime du président al-Assad, les pays occidentaux renforcent leur campagne pour l'empêcher la Syrie d'obtenir ce siège.

Par ailleurs, "la Syrie a reçu plusieurs appels du groupe Asie pour se retirer", a dit un autre diplomate.

"La candidature du Koweït réduit certainement les chances de la Syrie d'être élue", a expliqué Peggy Hicks, responsable à l'ONG Human Rights Watch. "La Syrie devrait se retirer".

Selon les ONG chargées des droits de l'homme, plus de 600 personnes ont été tuées et 8.000 ont été arrêtées ou ont disparu dans le pays en huit semaines de contestation.

Aucun diplomate syrien ou koweïtien n'était immédiatement disponible pour commenter ces informations.

Première publication : 11/05/2011

  • SYRIE

    La répression s'intensifie dans le pays

    En savoir plus

  • SYRIE

    Pour le régime de Damas, la fin du mouvement de contestation est imminente

    En savoir plus

  • INTERVIEW

    Fouad Siniora : "Le Liban n’a aucun intérêt à voir la Syrie s’enfoncer dans la crise"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)