Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 1)

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile prête à faire face au "Snowmaggedon"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La victoire de Syriza fait rêver l'extrême gauche et le Front national

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quelle marge de manœuvre pour Tsipras ?

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 12/05/2011

"Nous ne sommes pas le cancer de la France"

Presse française, Jeudi 12 MAI. A voir dans la presse française ce matin, la volonté affichée par l’Union européenne de renforcer ses frontières pour enrayer l’arrivée de migrants en provenance d’Afrique, du nord notamment. Et aussi : la critique des propos de Laurent Wauquiez sur le "cancer de l’assistanat" en France par la gauche, et le concours de l’eurovision.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française avec la réunion des ministres de l’intérieur européens à Bruxelles pour débattre du retour des frontières dans la zone Schengen, à voir dans le Figaro.
 
Un des signes de cette inquiétude européenne nous dit le Point, c’est l’annonce par le Danemark de rétablir "au plus vite" des contrôles permanents à ses frontières intra-européennes.
 
Voilà pour l’inquiétude européenne; en face, il y a la réalité, le quotidien de ces migrants: à voir dans la Croix, ce beau reportage sur le sort de ces "Migrants tunisiens, entre rêve et réalité", à Paris.
Les récits de ces clandestins, comme celui d’Omar, qui après avoir passé trois jours sans manger, s’est ouvert le crâne en tombant d’épuisement dans le métro.
 
A lire également ce matin, toujours sur ce sujet des révolutions dans le monde arabe, cette tribune de Daniel Vernet qui demande s’il faut "tuer Kadhafi comme Ben Laden" ?
C’est une question que l’ancien directeur de la rédaction du Monde pose sur le site slate.fr, qui explique que si "l’hypothèse est tentante", il existe cependant plusieurs obstacles à une élimination physique du colonel:
- Un obstacle technique: il faut d’abord savoir avec précision où il se trouve.
- Des obstacles juridiques: la résolution 1973 du Conseil de sécurité ne prévoit pas la destitution, et a fortiori l’élimination physique, de Mouammar Kadhafi.
- et des obstacles politiques: la loi américaine interdit aux services secrets américains d’assassiner des chefs d’Etat étrangers.
Kadhafi n’est donc pas officiellement dans la ligne de mire mais, conclut Daniel Vernet, "si un drone le trouvait "par hasard""…
 
Du côté de Libération, on revient sur cette polémique au sujet du RSA, le revenu de solidarité active ; le ministre des Affaires européennes Laurent Wauquiez a créé un débat très vif, à droite, en parlant de ce "cancer de l’assistanat" qui ronge la France.
Ses propos lui ont valu un recadrage sévère du premier ministre François Fillon. Et ce matin, il a droit aux foudres de la gauche.
A lire dans l’édito de Libération "chacun pour soi", cette lettre adressée directement à Laurent Wauquiez: "Vos propos sur les bénéficiaires du RSA, "cancer de notre société", sont révulsants. Ce qui ronge la société, c’est votre manière, monsieur Wauquiez, de stigmatiser de la sorte les citoyens les plus fragiles, de les désigner comme des fraudeurs potentiels, des profiteurs d’un système dans lequel ils n’ont, justement, pas trouvé leur place".
 
Le Figaro de son côté revient sur la compétition présidentielle de 2012 et comment la crise grecque risque de compliquer la candidature de DSK, le patron du FMI.
 
Pour finir, je vous propose un petit article sur une autre compétition, cruciale elle aussi: il s’agit de l’eurovision, à voir sur le site atlantico.fr.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

27/01/2015 Revue de presse internationale

"Tsipras, l'heure de vérité"

Presse internationale, mardi 27 janvier 2015. Au menu de cette revue de presse, les premiers pas du nouveau gouvernement grec, et le 70ème anniversaire de la libération...

En savoir plus

27/01/2015 Revue de presse française

"Les travaux d'Hercule"

Presse française, mardi 27 janvier 2015. Au menu de cette revue de presse, les défis qui attendent Alexis Tsipras, le nouveau Premier ministre grec, les interrogations sur sa...

En savoir plus

26/01/2015 Revue de presse française

"Merci la Grèce ?"

Presse française, lundi 26 janvier 2015. Au menu de cette revue de presse, la victoire de Syriza en Grèce, la présentation de la loi Macron à l’Assemblée, et un dessin de Willem.

En savoir plus

26/01/2015 Austérité

"Je suis Syriza ?"

Presse internationale, lundi 26 janvier 2015. Au menu de cette revue de presse, la victoire de Syriza aux élections législatives en Grèce, présentée comme un « séisme » électoral...

En savoir plus

23/01/2015 Revue de presse internationale

Mort du roi Abdallah : "le monde tremble"

Au menu de la revue de presse internationale présentée par Sandrine Gomes, la période d'incertitude ouverte dans le Golfe par la mort du roi Abdallah d'Arabie saoudite mais aussi...

En savoir plus