Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Guerre des nerfs"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola : ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

SUR LE NET

Firechat, l'application anti-censure des Hongkongais

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'ai toujours su qu'il serait au rendez-vous"

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Ebola, EI, coronavirus… La Mecque sous haute surveillance pour le Hadj

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

FRANCE

L'état des boîtes noires de l'AF 447 sera connu d'ici lundi

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/05/2011

Les boîtes noires de l’AF 447 qui s'est abîmé au large du Brésil en 2009, ont été présentées pour la première fois jeudi matin à la presse depuis leur repêchage début mai. Les experts espèrent pouvoir les "faire parler" dès lundi.

Les boîtes noires du vol AF 447 qui s’est abîmé en mer le 1er juin 2009 vont-elles enfin parler ? C’est là tout l’espoir du Bureau d’enquête et d’analyse (BEA) qui vient de présenter ce jeudi matin pour la première fois les deux enregistreurs de vol à la presse.

Repêchées les 1er et 2 mai après avoir passé 23 mois au fond de l'Atlantique, ces boîtes noires - de couleur orange - ont été présentées au Bourget (Seine-Saint-Denis) aux journalistes. Conservées dans de l’eau déminéralisée pour éviter tout risque de corrosion, elles renferment des données indispensables pour tenter d’élucider – enfin – le mystère de la catastrophe de l’Airbus A 330 qui a coûté la vie à 228 personnes.

Les cartes mémoire des deux enregistreurs de vol seront-elles alors lisibles ? "Il est encore un peu tôt pour répondre formellement à cette question" explique Christophe Menez, directeur technique du BEA. Entre le nettoyage, le séchage, les tests électriques et les observations au microscope, au moins trois jours de travail seront nécessaires avant de pouvoir accéder à la précieuse carte mémoire, placée au cœur de l’enregistreur. Lundi, l’équipe du BEA devrait donc faire connaître son verdict.

"Tout le monde a l’air confiant"

L’optimisme est toutefois au rendez-vous. "On peut raisonnablement penser que les données sont intactes. Je suis optimiste, tout le monde a l’air confiant", commente Gérard Feldzer, expert en aéronautique contacté par FRANCE 24. "Les boîtes ont l'air en bon état", a estimé pour sa part Jean-Paul Troadec, le directeur du BEA. Mais "qu'en est-il de la corrosion intérieure ? C'est là toute la question", a-t-il ajouté.

À ce jour, l'accident reste inexpliqué. Les enquêteurs ont certes déterminé que la défaillance des sondes de vitesse de l'appareil, dites sondes Pitot, du fabricant Thales, était l'une des causes de la tragédie. Mais ils estiment que ce dysfonctionnement de givrage à haute altitude ne peut expliquer, à lui seul, le crash. "Si la lecture des deux enregistreurs est possible, nous saurons seconde par seconde ce qu’il s’est passé durant le vol et pourquoi les deux pilotes n’ont pas réussi à sauver l’appareil", précise Gérard Feldzer.

Quant aux dépouilles des victimes, Jean Quintard, le procureur de la République, a estimé au cours de la conférence de presse que les corps ne seraient remontés à la surface que s'ils sont identifiables. Il reste une cinquantaine de cadavres dans l'épave, seuls deux d'entre eux ont été repêchés pour le moment, en plus de la cinquantaine de corps retrouvés juste après la catastrophe.

Première publication : 12/05/2011

  • VOL RIO-PARIS

    De la disparition au large du Brésil à la remontée d'une boîte noire

    En savoir plus

  • VOL RIO-PARIS

    Une des boîtes noires du vol AF 447 retrouvée en mer

    En savoir plus

  • VOL RIO-PARIS

    Le repêchage des corps des passagers du vol AF 447 a débuté

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)