Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

EUROPE

Le Danemark veut rétablir les contrôles aux frontières

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 12/05/2011

Alors que l'Union européenne est en plein débat sur la réforme de l’espace Schengen, Copenhague a décidé unilatéralement de restaurer les contrôles à ses frontières. La Commission européenne demande des explications aux autorités danoises.

Le Danemark va-t-il torpiller Schengen ? Mercredi, les autorités danoises ont annoncé, de manière unilatérale, leur intention de rétablir les contrôles à ses frontières, au sud avec l’Allemagne et à l’ouest avec la Suède, d’ici deux à trois semaines.

"Au cours des dernières années, nous avons vu une augmentation du crime transfrontalier (...). Nous allons construire de nouvelles installations à la frontière germano-danoise, avec de nouveaux équipements électroniques et des identifiants de plaques minéralogiques", a expliqué Hjort Frederiksen, le ministre des Finances danois dans une interview accordée à la chaîne TV2. Les autorités ont d’ores et déjà prévu d’investir plus de 20 millions d’euros pour renforcer le contingent de douaniers et les équiper d’outils de vidéo-surveillance.

Quel avenir pour les accords de Schengen ?

Accord politique avec l’extrême droite

Pourquoi ce zèle soudain des autorités ? Parce que le gouvernement danois se trouve actuellement contraint de négocier avec les autres partis pour faire passer sa réforme des retraites, qui prévoit notamment de reculer l’âge légal de départ à 67 ans. Pour s’assurer du soutien - qui n’est d’ailleurs pas encore acquis - du Parti du peuple danois (PPD), formation d’extrême droite opposée à l'immigration, le pouvoir a donc décidé de placer plus de douaniers à ses frontières et dans les aéroports et d’introduire des contrôles aléatoires. "Tout aura lieu dans les limites de Schengen", a assuré Hjort Frederiksen mercredi.

Mais Bruxelles reste prudent quant à cette affirmation. "Cette décision n'a pas été notifiée à la Commission européenne qui a l'intention de l'analyser très attentivement et n'hésitera pas à agir si ces craintes (de non-respect des applications européennes, NDLR) sont fondées", a indiqué jeudi Marcin Grabiec, porte-parole de Cecilia Malmstrom, la commissaire européenne en charge des questions de sécurité et d'immigration.

Schengen en débat à Bruxelles

"L'UE veut mettre fin aux interprétations nationales des accords de Schengen"
Ironie du calendrier : le Danemark annonce le rétablissement des contrôles à ses frontières à la veille d’une réunion des ministres de l’Intérieur des Vingt-Sept à Bruxelles dont l’objet est justement la réforme de l’espace Schengen. Sous l’impulsion de Rome et de Paris, confrontés à une arrivée inhabituelle de migrants d’Afrique du Nord fuyant les troubles liés aux printemps arabes, l’Union européenne pourrait revoir les conditions de suspension provisoire des accords de libre-circulation dans l’espace Schengen. Le cas du Danemark, qui aura un représentant autour de la table, devrait donc s’ajouter au menu des discussions.

Première publication : 12/05/2011

  • IMMIGRATION

    Bruxelles dévoile plusieurs propositions pour réformer l'espace Schengen

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Pas de "révolution" en vue pour le traité de Schengen

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)