Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Contestation sociale en France : l'impossible concertation ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans la peau d'un batelier du Nord

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le géant américain Starbucks accusé de racisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Emmanuel Macron peut-il réformer la Zone euro ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Café en capsules : "L'impact écologique est considérable"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Qui a peur de la dette ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le succès des monnaies locales

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'Atelier des Lumières offre une vie numérique aux œuvres de Klimt

En savoir plus

TECH 24

La guerre des données : pas de confiance, pas de data !

En savoir plus

Sports

Blanc s'excuse et avoue avoir envisagé la démission

Dernière modification : 14/05/2011

Invité sur la chaîne TF1, le sélectionneur des Bleus, ébranlé par l'affaire des quotas qui a secoué le football français, a présenté ses excuses pour les propos tenus lors de la réunion du 8 novembre 2010. Tout en révélant avoir pensé à démissionner.

AFP - Le sélectionneur de l'équipe de France Laurent Blanc s'est excusé vendredi sur la chaîne TF1 pour les "propos tenus" lors de la réunion de la DTN du 8 novembre 2010 à l'origine de l'affaire des quotas et avoué avoir songé à démissionner.

"Je tiens à m'excuser pour les propos tenus lors de cette réunion, a déclaré Blanc. Les termes (employés, ndlr) ont complètement dérapé."

Selon le verbatim diffusé par le site d'information Mediapart à l'origine du scandale, Blanc s'était montré "favorable" à une idée de quotas de binationaux dans les sélections de jeunes.

Il avait ensuite aggravé son cas en plaidant pour "des critères différents de sélection" chez les jeunes. "On a l'impression qu'on forme vraiment le même prototype de joueurs: grands, costauds, puissants (...) avait-il affirmé. Qu'est-ce qu'il y a actuellement comme grands, costauds, puissants? Les blacks (...) Les Espagnols, ils m'ont dit: +Nous, on n'a pas de problème. Nous, des blacks, on n'en a pas+."

"On ne devient pas sélectionneur pour être au milieu de cette tempête", a ajouté le technicien sur TF1 qui a précisé que démissionner lui avait "effleuré l'esprit".

"Mais démissionner n'aurait pas été la bonne solution, a-t-il poursuivi. Le moral et l'envie ont repris le dessus."

Jeudi, le Conseil fédéral de la Fédération française de football avait dédouané le sélectionneur tout en ouvrant des enquêtes disciplinaires contre le DTN François Blaquart et le directeur général adjoint de la FFF André Prévosto, qui avait reçu l'enregistrement de la réunion dès le 9 novembre sans en avertir sa hiérarchie.

Première publication : 14/05/2011

  • FOOTBALL - AFFAIRE DES QUOTAS

    Laurent Blanc confirmé à son poste par le conseil fédéral de la FFF

    En savoir plus

  • FOOTBALL - AFFAIRE DES QUOTAS

    Pas de poursuites judiciaires à l’encontre des membres de la FFF

    En savoir plus

  • FOOTBALL - AFFAIRE DES QUOTAS

    Laurent Blanc a été entendu par les enquêteurs

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)