Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Le nucléaire iranien et Jérusalem sous tension après l’attaque contre une synagogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les filières jihadistes en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Urgence sécheresse

En savoir plus

#ActuElles

En finir avec les violences faites aux femmes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : le président Ouattara exige des militaires un retour au calme

En savoir plus

Sports

Manchester United s'offre un 19e titre de champion d'Angleterre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/05/2011

Un penalty de fin de match de Wayne Rooney offre aux "Red Devils" le match nul contre Blackburn (1-1), en avant-dernière journée de Premier league. Avec sept points d'avance, ils ne peuvent plus être rattrapés.

AFP - Wayne Rooney a offert à Manchester United son dix-neuvième titre de champion d'Angleterre en arrachant le match nul à Blackburn (1-1) grâce à un penalty inscrit en fin de rencontre, samedi lors de l'avant-dernière journée.

Avec sept longueurs d'avance, les "Red Devils" n'ont plus rien à craindre de Chelsea et fêteront leur sacre le week-end prochain à Old Trafford devant leur public dans un dernier match de gala contre Blackpool.

MU redevient roi après avoir terminé deuxième l'an passé derrière les "Blues" et trône désormais au sommet de l'histoire du foot anglais, seul détenteur du record des titres devant le grand rival Liverpool (18).

Les Mancuniens n'avaient besoin que d'un point pour se mettre à l'abri et tourner leurs regards vers Wembley où ils disputeront la finale de la Ligue des champions contre le FC Barcelone dans quinze jours. Ils ont eu beaucoup plus de mal que prévu à l'obtenir.

Les "Rovers" ont ouvert le score à la 20e minute grâce à une superbe demi-volée d'Emerton et ont tenu la dragée haute au leader jusqu'aux abords du dernier quart d'heure dans l'espoir d'arracher une victoire qui aurait assuré définitivement leur maintien en Premier League.

Il a fallu une erreur du gardien Robinson, auteur d'une faute inutile sur le Mexicain Javier Hernandez qui avait perdu le ballon, pour donner à Rooney l'occasion de libérer ses partenaires. La star n'a pas laissé passer cette chance, expédiant le ballon au fond des filets d'une frappe surpuissante (73).

Ce titre, le quatrième en cinq ans pour Manchester United et le douzième personnel pour l'entraîneur Alex Ferguson comme pour l'ailier Ryan Giggs, récompense l'équipe la plus régulière de la saison.

Les "Red Devils" n'ont pas toujours été brillants et leur démarrage poussif (5 nuls lors des 8 premières journées) avait même semé le trouble chez leurs supporteurs alors que Chelsea caracolait en tête.

Le groupe le plus riche

Mais grâce à la richesse de son groupe et à l'expérience de Sir Alex, MU a trouvé son rythme de croisière dès le milieu de l'automne pour prendre la tête du classement fin novembre et ne plus la quitter.

L'équipe n'a connu qu'un passage à vide au coeur de l'hiver (3 défaites en 5 journées entre début février et début mars), dont Arsenal, longtemps deuxième, a été incapable de profiter.

Les Mancuniens ont eu une ultime frayeur dans la dernière ligne droite quand Chelsea, inarrêtable depuis la fin de l'hiver, est revenu à trois points, mais ils ont montré leur capacité à hausser le ton au moment crucial en gagnant la "finale" de la saison contre les "Blues", 2 à 1, le week-end dernier à Old Trafford, où ils ont été intouchables toute la saison (17 victoires, 1 nul, O défaite).

Il est difficile de détacher des individualités d'un groupe qui a surtout brillé par sa densité collective, offrant aux inspirations de Ferguson une palette plus vaste que celle de ses rivaux Carlo Ancelotti ou Arsène Wenger.

Ainsi, le meilleur passeur, Nani (18 passes), et le meilleur buteur de la Premier League, Dimitar Berbatov (21 buts), ont passé l'essentiel de la fin de saison sur le banc, l'Ecossais ayant trouvé meilleurs qu'eux avec Antonio Valencia et Javier Hernandez.

Ce dernier a été la grande révélation de la saison. Venu directement du modeste championnat du Mexique, le jeune "Chicharito" a marqué 20 buts toutes compétitions confondues.

Rio Ferdinand et le Serbe Nemanja Vidic ont montré qu'ils constituaient toujours la meilleure paire d'Angleterre en défense centrale et Edwin Van der Sar a terminé sa carrière dans les buts au sommet de son art.

Mais l'homme-clé a été une nouvelle fois Wayne Rooney. Perturbé en début d'exercice par des blessures, puis par un faux départ du club qu'il avait lui-même provoqué afin d'obtenir une augmentation à l'automne, le génial rouquin a été étincelant à partir du début de l'année 2011. Manchester United a alors pris une autre dimension.

Première publication : 14/05/2011

  • FOOTBALL

    Manchester United, vainqueur de Chelsea, ne peut plus laisser échapper le titre

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Gérard Houllier, victime d'un malaise, a été hospitalisé

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le club d'Arsenal racheté par un milliardaire américain

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)