Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Angela Merkel à Kiev pour arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Attentat-suicide meurtrier contre le QG des renseignements à Bagdad

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

Afrique

Le chef d'état-major de l'armée britannique veut intensifier les frappes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/05/2011

Dans un entretien publié ce dimanche dans le Sunday Telegraph, le général David Richards, chef d'état-major de l'armée britannique, appelle à une intensification des bombardements aériens sur la Libye pour provoquer le départ du colonel Kadhafi.

AFP - Le chef d'état-major de l'armée britannique, le général David Richards, demande que l'Otan intensifie ses bombardements aériens sur la Libye "pour augmenter la pression" sur le colonel Mouammar Kadhafi, dans un entretien publié dimanche par le Sunday Telegraph.

"L'étau se resserre sur Kadhafi, mais nous avons besoin d'augmenter la pression au travers d'une action militaire plus intense", juge le général qui réclame un "élargissement des cibles" retenues par l'Otan en Libye.

"La campagne militaire jusqu'à présent a été un succès significatif pour l'Otan et nos alliés arabes. Mais nous devons faire plus", dit le général, ajoutant: "si nous n'augmentons pas la mise maintenant, il y a un risque que le conflit puisse aboutir à ce que Kadhafi s'accroche au pouvoir".

"Actuellement, l'Otan n'attaque pas d'infrastructures en Libye. Mais si nous voulons augmenter la pression sur le régime de Kadhafi alors nous devons considérer une augmentation de l'éventail de cibles que nous pouvons frapper", poursuit l'officier.

"Nous ne visons pas Kadhafi directement, mais s'il arrivait qu'il se trouve dans un centre de commandement et de contrôle frappé par l'Otan et qu'il soit tué, alors cela aurait lieu dans le cadre des règles" d'engagement, juge-t-il.

"Nous devons resserrer l'étau pour démontrer à Kadhafi que c'est fichu pour lui et qu'il doit partir", insiste le général Richards.

L'Otan a pris le commandement fin mars des opérations de la coalition internationale intervenues le 19 mars en Libye pour faire cesser les violences contre les civils et instaurer une zone d'exclusion aérienne, en vertu d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU.

La capitale libyenne et les villes environnantes sont visées quasi-quotidiennes par les raids.

Première publication : 15/05/2011

  • FRANCE

    Nicolas Sarkozy a reçu le chef de la diplomatie de la rébellion libyenne

    En savoir plus

  • LIBYE

    Washington s'abstient de reconnaître le CNT

    En savoir plus

  • LIBYE

    Mouammar Kadhafi déclare que l'Otan ne peut pas l'atteindre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)