Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Proche-Orient : Hébron, symbole d’une paix qui semble impossible

En savoir plus

SUR LE NET

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts musicaux de l'année 2014

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

L'art de la bûche

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Gastronomie, la nouvelle cuisine des affaires étrangères

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Deuxième tour de l'élection présidentielle en Grèce

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle tunisienne : le face à face Essebsi - Marzouki

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

EUROPE

Les électeurs zurichois approuvent le maintien de l'aide au suicide

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/05/2011

Une large majorité de votants du canton de Zurich ont voté pour le maintien de l'aide au suicide, dénoncée par ses détracteurs comme favorisant le "tourisme de la mort" dans le canton le plus peuplé de Suisse.

AFP - Les habitants du canton du Zurich, le plus peuplé de Suisse, ont voté dimanche avec une large majorité pour le maintien de l'aide au suicide, aussi pour des non résidents, alors que plusieurs partis ont dénoncé le "tourisme de la mort".

L'initiative contre le "tourisme de la mort" a été rejetée à plus de 151.000 voix, alors qu'environ 42.300 personnes ont voté en faveur de cette motion, selon les résultats provisoires du canton de Zurich.

Cette initiative populaire, lancée par les partis conservateurs de l'Union démocratique fédérale (UDF) et du Parti évangélique (PEV), voulait imposer une obligation de résidence d'au moins un an dans le canton de Zurich aux personnes étrangères voulant bénéficier de l'aide au suicide.

La seconde initiative lancée par les deux partis visant à demander une interdiction au niveau national de l'aide au suicide a également été largement rejetée par les électeurs zurichois, par quelque 147.000 voix contre, alors que 27.300 électeurs s'étaient exprimé en faveur de ce texte.

Ces deux initiatives avaient peu de chance d'aboutir, le PEV et l'UDF étant des partis minoritaires. Les grands partis de droite et de gauche, notamment les populistes de l'UDC et les socialistes, avaient appelé leurs militants à voter contre ces deux motions et ont donc été suivis.

La réglementation en vigueur dans la Confédération autorise l'assistance au suicide lorsque celle-ci ne se fonde pas sur un mobile "égoïste".

Cette aide ne peut être apportée que de façon passive en procurant par exemple des médicaments permettant à une personne de mettre fin à ses jours.

L'assistance active -- aider une personne à prendre ou administrer un produit -- est interdite.

Selon les chiffres fournis par Dignitas, seule association suisse à assister des étrangers candidats au suicide, l'organisation avait accompagné fin 2010 au total 1.138 personnes, dont 592 en provenance d'Allemagne, 102 de France, 118 de Suisse, 19 d'Italie, 18 des Etats-Unis et 16 d'Espagne.

Première publication : 15/05/2011

  • AFRIQUE DU NORD

    L'immolation, un geste de désespoir à forte charge politique

    En savoir plus

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    France Télécom de nouveau ébranlé par une série de suicides

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Piégé par une webcam, un étudiant homosexuel se suicide

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)