Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Les drones, des jouets qui peuvent être dangereux

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile témoigne de la tempête de neige aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Le nucléaire iranien et Jérusalem sous tension après l’attaque contre une synagogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les filières jihadistes en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Urgence sécheresse

En savoir plus

FRANCE

Florilège des affaires mêlant sexe, scandale et hommes politiques

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 19/05/2011

Inculpé pour agression sexuelle, tentative de viol et séquestration, le directeur général du FMI Dominique Strauss-Kahn n’est pas la première personnalité politique à se retrouver confrontée à un scandale sexuel. Panorama non exhaustif.

L'affaire Strauss-Kahn n'est pas sans rappeler d'autres scandales. L'Histoire compte nombre d'hommes politiques qui ont défrayé la chronique en raison de leurs comportements sexuels, voire de personnalités qui ont dû répondre de leurs actes devant la justice.    

  • Le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi est au cœur de plusieurs scandales à caractère sexuel. Il est notamment accusé d'avoir sollicité les prestations sexuelles d'une mineure, surnommée Ruby, de février à mai 2010. Il est également mis en cause pour avoir fait pression sur la police pour obtenir la libération de cette jeune femme à la suite d'un délit. Son procès pour recours à la prostitution de mineure et abus de pouvoir, entamé le 6 avril 2011, doit reprendre le 31 mai.

  • Le président israélien Moshé Katzav a dû démissionner en juin 2007 à la suite d'un scandale sexuel. Le 30 décembre 2010, il est reconnu  coupable d'avoir commis deux viols sur une de ses subordonnées, au ministère du Tourisme, dans les années 1990. Ce n’est pas tout : il a aussi été condamné le 22 mars 2011 par un tribunal de Tel-Aviv à sept ans de prison ferme et deux ans avec sursis pour viol, harcèlement sexuel et actes indécents exercés à l'encontre d'une ancienne employée de la résidence présidentielle. Il a interjeté appel.

  • L'actuel président sud-africain Jacob Zuma, au pouvoir depuis mai 2009, a été acquitté le 8 mai 2006 après avoir été accusé de viol d'une jeune femme séropositive. Ce procès avait exceptionnellement été retransmis en direct à la télévision. Le juge avait conclu que la plaignante, âgée de 31 ans, n'était pas crédible car, selon des témoins, elle souffrait de troubles mentaux.
  • L'ancien vice-Premier ministre malaisien, devenu chef de l'opposition, Anwar Ibrahim, risque une peine de 20 ans de prison s'il est reconnu coupable d'avoir pratiqué la sodomie sur un ex-conseiller, en juin 2008. Ce dernier l’accuse en effet de relations sexuelles forcées. La Haute Cour de justice malaisienne vient d’ordonner, ce lundi, la poursuite du procès en estimant que les accusations de sodomie portées à son encontre étaient étayées.
  • L'ancien président zimbabwéen et pasteur méthodiste Canaan Banana a été condamné à un an de prison en mai 2000 pour "sodomie et autres crimes sexuels" perpétrés à l'encontre de collaborateurs, alors qu'il était président de 1980 à 1987. Onze chefs d'accusation dont dix délits sexuels, avaient été retenus contre lui. Il a été libéré le 30 janvier 2001, sa peine ayant été écourtée. Il est décédé en novembre 2003.

  • Nommé à la tête de la Banque mondiale en 2005, l’Américain Paul Wolfowitz a entretenu une liaison avec une salariée de l'institution. En avril 2007, la presse a révélé que l’ancien secrétaire adjoint à la Défense lui avait personnellement octroyé d'importantes augmentations de salaires. Dans un premier temps, il a nié tout népotisme et a refusé de démissionner, mais sa situation est devenue rapidement intenable. Il a quitté la Banque mondiale deux mois plus tard, en juin 2007.
  • Le "Monicagate" est peut-être le scandale sexuel le plus retentissant ayant jamais touché une personnalité politique de premier plan. Le président des Etats-Unis en personne, Bill Clinton (1993-2001) a été accusé d'avoir eu des relations sexuelles avec une stagiaire de la Maison Blanche, Monica Lewinsky, entre 1995 et 1997. Par ailleurs, une ancienne collaboratrice du président, Paula Jones, l’a accusé d’harcèlement sexuel alors qu’il était gouverneur de l’Arkansas au début des années 1990. Un rapport d'enquête lui a reproché d'avoir "menti sous serment" dans l’affaire Paula Jones, et d'avoir voulu faire entrave à la justice dans l'affaire Lewinksy. Une procédure de mise en accusation (dite ’impeachment’) a été menée contre lui. Elle a finalement été rejetée par le Congrès en 1999.
  • L’Américain Eliot Spitzer, gouverneur de l'État de New York (2007-2008) et figure du Parti démocrate, s'est compromis dans une affaire de mœurs liée à un réseau de prostitution de luxe. Cet ancien procureur général (1999-2007), surnommé "M. Propre", a démissionné un an après son élection.

  • John Edwards, étoile montante du Parti démocrate et candidat à l'investiture présidentielle américaine battu par Barack Obama en 2008, a vu sa carrière stoppée nette après la découverte d'une liaison adultère avec une documentariste de son équipe de campagne.

 

  • En 1963, le secrétaire d’Etat à la Guerre britannique John Profumo était éclaboussé par un scandale sexuel sur fond d’espionnage. Il a été contraint de démissionner suite à la révélation de sa liaison avec une call-girl, Christine Keeler, qui entretenait, en pleine Guerre froide, des relations avec un fonctionnaire de l’ambassade soviétique à Londres.

 

Première publication : 16/05/2011

  • FRANCE

    Dominique Strauss-Kahn inculpé à New York pour agression sexuelle

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le numéro deux du FMI, John Lipsky, assurera l'intérim en l'absence de DSK

    En savoir plus

  • FRANCE

    L'affaire DSK ébranle la scène politique française

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)