Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INFO ÉCO

Marchés financiers : les investisseurs craignent la remontée des taux américains

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Téhéran à Washington : "Quitter l'accord sur le nucléaire iranien n'est pas une option"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Donald Trump et Emmanuel Macron : "bromance", "pellicules"... et Iran

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Législatives au Liban : les femmes en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vincent Bolloré en garde à vue dans une enquête sur ses concessions portuaires en Afrique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Entre Donald Trump et Emmanuel Macron, des gestes de sympathie très remarqués

En savoir plus

LE DÉBAT

Macron aux États-Unis : Iran, Syrie, commerce, climat... les sujets qui fâchent

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Entreprises du numérique : les pépites françaises délaissées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Une femme fantastique" : rencontre avec l'actrice transgenre Daniela Vega

En savoir plus

Amériques

Au moins 28 corps décapités découverts dans une propriété du nord du pays

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/05/2011

Les corps décapités de 28 personnes ont été découverts ce dimanche par la police guatemaltèque dans une localité proche de la frontière avec le Mexique. Ce massacre pourrait être lié au trafic de drogue, selon la police.

AFP - Au moins 28 personnes ont été décapitées dans une propriété du nord du Guatemala, a annoncé dimanche la police du pays, qui a lié ce massacre à la mafia de la drogue active dans cette région frontalière du Mexique.

La tuerie a eu lieu dans une propriété de San Andres, à "Los Cocos", dans le département de Peten, à environ 500 km au nord de la capitale du pays. Les corps décapités des 28 victimes ont été découverts dimanche, a précisé la police.

Plusieurs médias locaux ont évoqué le chiffre de 29 personnes tuées.

"Nous avons deux hypothèses", dont l'une est que le massacre est lié au cartel de trafiquants de drogue mexicain Los Zetas, a indiqué le chef de la police Jaim Otzin.

L'autre piste est en relation avec l'assassinat samedi dernier de Haroldo Waldemar Leon Lara, frère du narcotrafiquant guatémaltèque Juan José Leon, lui-même tué en 2008, semble-t-il par les Zetas.

Haroldo Leon Lara a été assassiné alors qu'il transportait plus de 250.000 quetzales (environ 31.000 dollars) en liquide et destinés apparemment à payer les salaires des travailleurs de sa propriété agricole.

En moyenne, 18 homicides sont commis chaque jour au Guatemala, qui détient l'un des pires records en la matière pour l'Amérique. La majorité de ces crimes sont attribués soit à la mafia du trafic de drogue, soit à des bandes dénommées "maras" dans ce pays.

 

Première publication : 16/05/2011

  • MEXIQUE

    85 000 personnes manifestent contre les violences liées au trafic de drogue

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Au moins 126 corps retrouvés dans des charniers depuis début avril

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Quinze corps décapités retrouvés à Acapulco

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)