Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

Amériques

Au moins 28 corps décapités découverts dans une propriété du nord du pays

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/05/2011

Les corps décapités de 28 personnes ont été découverts ce dimanche par la police guatemaltèque dans une localité proche de la frontière avec le Mexique. Ce massacre pourrait être lié au trafic de drogue, selon la police.

AFP - Au moins 28 personnes ont été décapitées dans une propriété du nord du Guatemala, a annoncé dimanche la police du pays, qui a lié ce massacre à la mafia de la drogue active dans cette région frontalière du Mexique.

La tuerie a eu lieu dans une propriété de San Andres, à "Los Cocos", dans le département de Peten, à environ 500 km au nord de la capitale du pays. Les corps décapités des 28 victimes ont été découverts dimanche, a précisé la police.

Plusieurs médias locaux ont évoqué le chiffre de 29 personnes tuées.

"Nous avons deux hypothèses", dont l'une est que le massacre est lié au cartel de trafiquants de drogue mexicain Los Zetas, a indiqué le chef de la police Jaim Otzin.

L'autre piste est en relation avec l'assassinat samedi dernier de Haroldo Waldemar Leon Lara, frère du narcotrafiquant guatémaltèque Juan José Leon, lui-même tué en 2008, semble-t-il par les Zetas.

Haroldo Leon Lara a été assassiné alors qu'il transportait plus de 250.000 quetzales (environ 31.000 dollars) en liquide et destinés apparemment à payer les salaires des travailleurs de sa propriété agricole.

En moyenne, 18 homicides sont commis chaque jour au Guatemala, qui détient l'un des pires records en la matière pour l'Amérique. La majorité de ces crimes sont attribués soit à la mafia du trafic de drogue, soit à des bandes dénommées "maras" dans ce pays.

 

Première publication : 16/05/2011

  • MEXIQUE

    85 000 personnes manifestent contre les violences liées au trafic de drogue

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Au moins 126 corps retrouvés dans des charniers depuis début avril

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Quinze corps décapités retrouvés à Acapulco

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)