Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

FRANCE

Une juge de New York ordonne l'incarcération de Dominique Strauss-Kahn

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/05/2011

Une juge de New York a ordonné lundi l'incarcération de Dominique Strauss-Kahn, deux jours après son arrestation. Le directeur général du FMI est accusé d'agression sexuelle, tentative de viol et séquestration de personne.

AFP - Une juge new-yorkaise a ordonné l'incarcération de Dominique Strauss-Kahn et refusé de le libérer moyennant une caution d'un million de dollars, deux jours après son arrestation dans une affaire de crime sexuel contre une femme de chambre dans un hôtel de Manhattan.

Le patron du FMI a comparu dans la matinée de lundi au tribunal pénal de Manhattan, vêtu d'un costume sombre et d'une chemise claire. Il est apparu fatigué et abattu.

La juge Melissa Jackson a évoqué un risque de fuite du patron du Fonds monétaire international, arrêté samedi à bord d'un avion d'Air France qui s'apprêtait à quitter l'aéroport Kennedy de New York.

La défense de l'ancien ministre avait auparavant offert une caution d'un million de dollars pour obtenir la mise en liberté provisoire de DSK, qui aurait également remis son passeport à la justice.

M. Strauss-Kahn se serait également engagé à résider à New York chez sa fille, ont proposé ses avocats.

La prochaine comparution de DSK devant la justice a été fixée au 20 mai.

M. Strauss-Kahn fait l'objet de sept chefs d'accusation, dont acte sexuel criminel et tentative de viol et de séquestration, suite aux accusations d'une femme de chambre de 32 ans, employée dans un hôtel Sofitel de New York.

"La date de la prochaine audience est fixée au 20 mai 2011", a déclaré le ministère public dans un communiqué.

Son épouse, l'ancienne journaliste Anne Sinclair, était lundi en route pour New York en provenance de Paris, a indiqué un des avocats, Benjamin Brafman.

Au cours de l'audience, l'avocat a déclaré à la juge que Dominique Strauss-Kahn niait l'ensemble des accusations portées contre lui.

L'acte sexuel criminel, qui recouvre une fellation forcée en droit américain, correspond en droit français à un viol. Le terme de viol ne recouvre en droit américain que la seule pénétration vaginale forcée.

"Il nie ces accusations. Il est présumé innocent selon la loi", a souligné Me Brafman.

Anne Sinclair, épouse de DSK, vole au secours de son mari

"Je ne crois pas une seule seconde aux accusations qui sont portées contre mon mari. Je ne doute pas que son innocence soit établie", a affirmé dimanche Anne Sinclair dans un communiqué, quelques heures après l'arrestation de son mari, Dominique Strauss-Kahn.
 

L'avocat a ajouté que le cas du directeur du FMI et favori dans des sondages dans la course à la présidentielle française bénéficiait d'une "ligne de défense forte" et qu'il était "tout à fait probable qu'il soit innocenté en fin de compte".

L'avocat a ensuite pris la parole à la sortie du tribunal.

"Nous sommes évidemment déçus par la décision du tribunal", a dit M. Brafman. "Nous croyons à l'innocence de M. Strauss-Kahn et nous pensons que son dossier est défendable", a-t-il ajouté. "Nous demandons à tous de lui reconnaître la présomption d'innocence".

"Il est important de comprendre que cette bataille ne fait que commencer", a poursuivi l'avocat. "L'intention de M. Strauss-Kahn est d'essayer de rétablir son nom et sa réputation".

Première publication : 16/05/2011

  • FRANCE

    Dominique Strauss-Kahn inculpé à New York pour agression sexuelle

    En savoir plus

  • FRANCE

    Dominique Strauss-Kahn nie en bloc et entend "se défendre vigoureusement"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les socialistes face au scandale ‎"DSK"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)