Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Déficit public : la France tiendra-t-elle ses engagements?

En savoir plus

  • Naufrage d’un ferry en Corée du Sud : des centaines de disparus

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

  • Amnesty International accuse l'Algérie de violer les droits de l'Homme

    En savoir plus

FRANCE

Une juge de New York ordonne l'incarcération de Dominique Strauss-Kahn

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/05/2011

Une juge de New York a ordonné lundi l'incarcération de Dominique Strauss-Kahn, deux jours après son arrestation. Le directeur général du FMI est accusé d'agression sexuelle, tentative de viol et séquestration de personne.

AFP - Une juge new-yorkaise a ordonné l'incarcération de Dominique Strauss-Kahn et refusé de le libérer moyennant une caution d'un million de dollars, deux jours après son arrestation dans une affaire de crime sexuel contre une femme de chambre dans un hôtel de Manhattan.

Le patron du FMI a comparu dans la matinée de lundi au tribunal pénal de Manhattan, vêtu d'un costume sombre et d'une chemise claire. Il est apparu fatigué et abattu.

La juge Melissa Jackson a évoqué un risque de fuite du patron du Fonds monétaire international, arrêté samedi à bord d'un avion d'Air France qui s'apprêtait à quitter l'aéroport Kennedy de New York.

La défense de l'ancien ministre avait auparavant offert une caution d'un million de dollars pour obtenir la mise en liberté provisoire de DSK, qui aurait également remis son passeport à la justice.

M. Strauss-Kahn se serait également engagé à résider à New York chez sa fille, ont proposé ses avocats.

La prochaine comparution de DSK devant la justice a été fixée au 20 mai.

M. Strauss-Kahn fait l'objet de sept chefs d'accusation, dont acte sexuel criminel et tentative de viol et de séquestration, suite aux accusations d'une femme de chambre de 32 ans, employée dans un hôtel Sofitel de New York.

"La date de la prochaine audience est fixée au 20 mai 2011", a déclaré le ministère public dans un communiqué.

Son épouse, l'ancienne journaliste Anne Sinclair, était lundi en route pour New York en provenance de Paris, a indiqué un des avocats, Benjamin Brafman.

Au cours de l'audience, l'avocat a déclaré à la juge que Dominique Strauss-Kahn niait l'ensemble des accusations portées contre lui.

L'acte sexuel criminel, qui recouvre une fellation forcée en droit américain, correspond en droit français à un viol. Le terme de viol ne recouvre en droit américain que la seule pénétration vaginale forcée.

"Il nie ces accusations. Il est présumé innocent selon la loi", a souligné Me Brafman.

Anne Sinclair, épouse de DSK, vole au secours de son mari

"Je ne crois pas une seule seconde aux accusations qui sont portées contre mon mari. Je ne doute pas que son innocence soit établie", a affirmé dimanche Anne Sinclair dans un communiqué, quelques heures après l'arrestation de son mari, Dominique Strauss-Kahn.
 

L'avocat a ajouté que le cas du directeur du FMI et favori dans des sondages dans la course à la présidentielle française bénéficiait d'une "ligne de défense forte" et qu'il était "tout à fait probable qu'il soit innocenté en fin de compte".

L'avocat a ensuite pris la parole à la sortie du tribunal.

"Nous sommes évidemment déçus par la décision du tribunal", a dit M. Brafman. "Nous croyons à l'innocence de M. Strauss-Kahn et nous pensons que son dossier est défendable", a-t-il ajouté. "Nous demandons à tous de lui reconnaître la présomption d'innocence".

"Il est important de comprendre que cette bataille ne fait que commencer", a poursuivi l'avocat. "L'intention de M. Strauss-Kahn est d'essayer de rétablir son nom et sa réputation".

Première publication : 16/05/2011

  • FRANCE

    Dominique Strauss-Kahn inculpé à New York pour agression sexuelle

    En savoir plus

  • FRANCE

    Dominique Strauss-Kahn nie en bloc et entend "se défendre vigoureusement"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les socialistes face au scandale ‎"DSK"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)