Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

FRANCE

L'analyse des boîtes noires oriente les enquêteurs vers "une erreur de l'équipage", selon Le Figaro

Vidéo par France 3

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/05/2011

Selon le quotidien français, l'analyse des boîtes noires de l'Airbus du vol Rio-Paris mène à la thèse d'une "erreur de l'équipage". Le Bureau d'enquêtes et d'analyses assure de son côté qu'"aucune conclusion ne peut être tirée" à ce stade.

REUTERS - Aucune conclusion ne peut être tirée à ce stade de l'enquête sur les causes de l'accident du vol AF447 Rio-Paris, qui a coûté la vie à 228 personnes au-dessus de l'Atlantique en juin 2009, déclare mardi le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA).

Le Figaro avance dans son édition de mardi que les premiers éléments provenant des boîtes noires de l'appareil, un Airbus A330, "orientent les enquêteurs vers une erreur de l'équipage d'Air France".

"Sacrifier au sensationnalisme en publiant des informations non validées alors que l'exploitation des données des enregistreurs de vol ne fait que commencer est une atteinte au respect des passagers et des membres d'équipage décédés", déclare le BEA dans un communiqué.

L'instance souligne toutefois avoir "la quasi-certitude que toute la lumière va pouvoir être faite sur cet accident".

"Toute information sur l'enquête provenant d'une autre source est nulle et non avenue si elle n'a pas été validée par le BEA", déclare-t-il.

"Les enquêteurs vont maintenant devoir analyser et valider de multiples informations. Il s'agit d'un travail long et minutieux et le BEA a déjà annoncé qu'il ne publiera pas de rapport intérimaire avant l'été", poursuit-il.

Le BEA conclut qu'"à ce stade de l'enquête aucune conclusion ne peut être tirée".

Les boites noires ont pu être lues

Première publication : 17/05/2011

  • VOL RIO-PARIS

    Les boîtes noires pourront lever le voile sur le crash de l'AF 447 d'ici cet été

    En savoir plus

  • VOL RIO-PARIS

    Tous les corps ne seront pas remontés à la surface

    En savoir plus

  • VOL RIO-PARIS

    Le repêchage des corps des passagers du vol AF 447 a débuté

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)