Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Boko Haram tue plusieurs civils dans l'attaque d'un marché dans le Nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

FRANCE

Un enseignant meurt poignardé dans un lycée professionnel de l'Oise

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/05/2011

Un homme est entré dans l'enceinte d'un lycée professionnel à Saint-Maximin (Oise) et a poignardé mortellement un professeur de 35 ans, en réaction à ce qui semble être un "différend conjugal", selon les enquêteurs. L'agresseur s'est ensuite rendu.

AFP - Un professeur d'un lycée professionnel de Saint-Maximin (Oise) est décédé mardi matin après avoir été poignardé dans l'enceinte de l'établissement par un homme étranger au lycée, apparemment dans le cadre d'un "différend conjugal", selon des sources proches de l'enquête.

Cet homme serait le mari d'une femme de ménage du lycée, qui aurait entretenu une relation avec le professeur, selon une de ces sources.

Le drame est survenu vers 08h00 au lycée professionnel Robert et Nelly de Rothschild de Saint-Maximin, une commune de 2.500 habitants proche de Chantilly.

Un homme de 31 ans, extérieur à l'établissement, "est entré dans l'enceinte du lycée. Il a délibérément agressé un enseignant à l'arme blanche en présence d'élèves qui arrivaient au lycée. Certains d'entre eux ont été témoins du drame", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la gendarmerie.

"Les secours sont intervenus très rapidement. Mais l'enseignant, dans un état critique, est décédé peu après son évacuation à l'hôpital", a-t-il ajouté.

L'agresseur présumé a pris la fuite et s'est rendu à la gendarmerie de Senlis une heure après les faits", toujours selon les gendarmes.

Selon une source judiciaire, l'agresseur a porté à la victime, âgée de 35 ans, "vraisemblablement plusieurs coups" à l'arme blanche "dans l'enceinte du lycée, mais à l'extérieur des bâtiments".

"L'affaire est totalement extérieure à la vie du lycée. Apparemment, il s'agirait d'un différend familial", a précisé une autre source.

Le drame "n'est pas lié à des violences scolaires. La garde à vue décantera les motifs", a souligné la gendarmerie.

Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, a exprimé mardi après-midi dans un communiqué sa "très vive émotion" et a demandé "l'intervention d'une cellule d'écoute auprès des élèves témoins de l'agression mortelle".

Il a tenu par ailleurs "à féliciter pour leur sang froid et leur courage (les élèves) qui ont tenté en vain de prévenir (l')issue fatale" de l'agression.

Une source judiciaire a confirmé que "quelques élèves étaient présents dans la cour du lycée" lors de l'agression.

L'agresseur présumé était toujours en garde à vue mardi soir.

Une cellule psychologique a été mise en place pour les 400 élèves du lycée, qui délivre notamment des diplômes dans le domaine de la maintenance automobile, a indiqué mardi après-midi le rectorat d'Amiens.

Une conférence de presse du parquet de Senlis est prévue mercredi matin.

Première publication : 17/05/2011

COMMENTAIRE(S)