Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

FRANCE

Retour sur la journée où la vie de DSK a basculé

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/05/2011

Imprécisions, incohérences... L’affaire Dominique Strauss-Kahn alimente les rumeurs et attise la suspicion. France24.com fait le point sur le scandale impliquant le patron du FMI et revient sur son emploi du temps du samedi 14 mai.

Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI, incarcéré lundi à la suite de sa comparution devant la juge Melinda Jackson, ne s’est toujours pas exprimé sur l’affaire de mœurs qui l’a mené devant les tribunaux américains. Mais, déjà, plusieurs versions de son emploi du temps du samedi 14 mai circulent. Entre la version officielle et les bruits de couloirs, France24.com fait le point sur les faits qui ont précipité la chute d'un des hommes les plus puissants de la planète.

L’heure de l’agression

13h : C’est l’heure à laquelle l’agression a eu lieu selon les enquêteurs avant que ces derniers se rétractent et indiquent finalement midi, à l’instar du directeur général de l'hôtel Sofitel, Jorge Tito. Deux versions qui sèment le doute quant à la véracité des déclarations policières et qui constituent le premier argument de la défense organisée par les avocats de DSK.

La version de la police

"À 15h29, une employée de l'hôtel Sofitel, de sexe féminin, de race noire, âgée de 33 ans, avise la police qu'elle a été victime d'une agression sexuelle. L'agression se serait déroulée dans la chambre 2806 de l'hôtel (…)

Lorsque la femme est rentrée dans la chambre, l'occupant de la chambre, Dominique Strauss-Kahn, homme blanc de 62 ans, est sorti nu de la salle de bains, a maintenu sur le lit la femme et a inséré son pénis dans la bouche (sic).

L'homme a ensuite réglé l'hôtel et a pris un avion à JFK où (la police) l'a extrait de l'appareil". Tels sont les éléments contenus dans le rapport de la police de New York, cité lundi par le site Atlantico.

Autre zone d’ombre, la plaignante affirme avoir été agressée dès son entrée dans la chambre d’hôtel. Mais comment une employée peut-elle avoir accès à la chambre alors qu’un client s'y trouve encore ? Aucun élément ne permet encore de savoir dans quelles conditions la femme de ménage est entrée dans la suite.

12h28 : Une caméra de surveillance filme DSK quittant le Sofitel, selon le New York Post.

La police a rapidement évoqué une "fuite" de DSK après l'agression, se basant sur l'oubli dans la chambre d'hôtel d'un portable et d'effets personnels. Pourtant, une cliente française de l'hôtel a affirmé au micro de France 2 l'avoir croisé le samedi matin, "souriant et détendu".

Le déjeuner avec sa fille

12h30 : Selon ses avocats, DSK serait allé déjeuner avec Camille, sa fille de 26 ans qui étudie à la Columbia University. La défense affirme avoir des preuves que ce déjeuner a eu lieu aux alentours de cette heure-là. Cette rencontre, si elle est avérée, pourrait être un élément-clé de l’affaire.

15h40 : A la fin de son déjeuner, DSK, sur le chemin de l’aéroport, téléphone à l'hôtel pour récupérer son portable. Fait notoire : c'est cet appel qui a permis à la police de le localiser.

Pendant le trajet en taxi, le patron du FMI a été décrit comme "extrêmement pressé" par son chauffeur, dont les propos ont été rapportés par Mortem Meier, un directeur commercial norvégien qui a pris le même taxi et interrogé par le New York Times. "Strauss-Kahn était extrêmement pressé. Il voulait quitter les lieux aussi vite que possible. Il semblait perturbé et stressé", a-t-il déclaré. DSK aurait également eu un contact téléphonique avec sa femme, Anne Sinclair, qui l'attendait à Paris et lui aurait fait part d'un "problème grave".

L’arrestation

16h45 : Dominique Strauss-Kahn est arrêté à l’aéroport Kennedy, 10 minutes avant le décollage de son vol à destination de Paris. Sans opposer de résistance et sans menottes, le patron du FMI a été débarqué avant d’être placé en garde à vue par trois agents en civil de l’Autorité des ports de New York et du New Jersey (Port Authority of New-York and New Jersey) puis remis à la police de New York.

Dans un premier temps, la presse américaine a évoqué une "facilité de vol" permettant à DSK d’emprunter un avion Air France à la dernière minute. Selon la "Tribune", DSK avait pourtant bel et bien une place réservée sur ce vol. "Selon nos informations, Dominique Strauss-Kahn avait bel et bien une place réservée en classe affaires de l'Airbus A330 d'Air France (AF 023) dans lequel il a été interpellé samedi à 16 h 45", peut-on lire sur le site Internet du journal.


 

Première publication : 17/05/2011

  • ÉTATS-UNIS

    Première nuit en prison à Rikers Island pour Dominique Strauss-Kahn

    En savoir plus

  • FRANCE

    Tristane Banon, l’autre affaire qui menace Dominique Strauss-Kahn

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Une juge de New York ordonne l'incarcération de Dominique Strauss-Kahn

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)