Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face au scandale, la présidente de la région de Madrid démissionne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tensions à Madagascar, l'opposition demande la destitution du président

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Foxtrot" : Samuel Maoz dissèque la société israélienne

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Marchés financiers : les investisseurs craignent la remontée des taux américains

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Téhéran à Washington : "Quitter l'accord sur le nucléaire iranien n'est pas une option"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : en Catalogne, certains redoutent une radicalisation du mouvement indépendantiste

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Donald Trump et Emmanuel Macron : "bromance", "pellicules"... et Iran

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Législatives au Liban : les femmes en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vincent Bolloré en garde à vue dans une enquête sur ses concessions portuaires en Afrique

En savoir plus

Afrique

Quatre ex-responsables militaires déclarés coupables de génocide

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/05/2011

Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a notamment jugé les ex-chefs d'état-major de l'armée (photo) et de la gendarmerie rwandaises coupables de génocide pour des faits commis en 1994, lors de la guerre civile.

AFP - L'ex-chef d'état-major de l'armée rwandaise Augustin Bizimungu a été condamné mardi à 30 ans de prison pour "crime de génocide" notamment par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), basé à Arusha, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le général Bizimungu avait été nommé à la tête de l'armée le 16 avril 1994, en plein génocide.

L'ancien chef d'état-major de la gendarmerie, le général Augustin Ndindiliyimana a pour sa part été condamné "à une peine équivalent au temps passé en détention depuis son arrestation".

Les deux autres hauts responsables de l'armée accusés dans cette affaire dite "Militaire II" ont été condamnés à 20 ans de prison: il s'agit de l'ancien commandant du bataillon de reconnaissance, le major François-Xavier Nzuwonemeye, et du capitaine Innocent Sagahutu qui commandait un escadron de cette unité d'élite.

Le génocide au Rwanda a fait, selon l'ONU, environ 800.000 morts, essentiellement parmi la minorité tutsi.

 

Première publication : 17/05/2011

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    L'ex-chef rebelle hutu rwandais Mbarushimana devant la CPI

    En savoir plus

  • RWANDA

    Un centre de documentation sur le génocide inauguré à Kigali

    En savoir plus

  • RD CONGO

    "L’ONU fait des rapports depuis 15 ans, mais les atrocités se répètent"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)