Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : 3 morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

Afrique

Le président Ouattara demande une enquête de la CPI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/05/2011

Le chef de l'État ivoirien a demandé à la Cour pénale internationale (CPI) d'enquêter sur les crimes commis après la présidentielle, alors que plusieurs habitants ont dénoncé des massacres dans l'ouest du pays.

AFP - Le président ivoirien Alassane Ouattara a demandé au procureur de la Cour pénale internationale (CPI) d'enquêter sur "les crimes les plus graves" commis en Côte d'Ivoire depuis le 28 novembre 2010, dans une lettre datée du 3 mai publiée mercredi sur le site de la Cour.

"Par la présente j'entends confirmer mon souhait que votre bureau mène en Côte d'Ivoire des enquêtes indépendantes et impartiales sur les crimes les plus graves commis depuis le 28 novembre 2010 sur l'ensemble du territoire ivoirien", indique M. Ouattara dans sa lettre.

Il souhaite que le bureau du procureur "fasse en sorte que les personnes portant la responsabilité pénale la plus lourde pour ces crimes soient identifiées, poursuivies et traduites devant la Cour pénale internationale".

Le ministre ivoirien de la Justice a déjà "pris des mesures pour faire la lumière sur un certain nombre d'infractions", souligne M. Ouattara, mais ajoute-t-il, "la justice ivoirienne n'est, à ce jour, pas la mieux placée pour connaître des crimes les plus graves commis au cours des derniers mois".

Le président ivoirien Alassane Ouattara, au pouvoir depuis l'arrestation le 11 avril de Laurent Gbagbo, avait indiqué mi-avril qu'il allait demander à la CPI "d'engager des investigations" sur les massacres survenus dans l'ouest du pays.

Le procureur de la CPI Luis Moreno-Ocampo avait pour sa part indiqué le 3 mai à New York que ses services préparaient une demande aux juges pour ouvrir une enquête en Côte d'Ivoire concernant des massacres.


 

Première publication : 18/05/2011

  • CÔTE D'IVOIRE

    Alassane Ouattara renvoie des chefs d'institution proches de Gbagbo

    En savoir plus

  • Côte d'Ivoire : toujours plus de fosses communes à Yopougon

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Alassane Ouattara réserve son premier voyage officiel au Sénégal

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)