Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Liban : le "coup de com" de Marine Le Pen sur le voile ?

En savoir plus

POLITIQUE

Yannick Jadot : "Des responsables du PS veulent piéger Benoît Hamon"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Yannick Jadot : "Theresa May est du côté obscure de l'Europe"

En savoir plus

FOCUS

Crise migratoire en Europe : la formation des garde-côtes libyens est-elle suffisante?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Rachida Brakni, combattante culturelle

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Irak : dans le piège de Mossoul

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Paris et l'Île-de-France ont perdu 1,5 million de touristes en 2016

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Après le PSG, la magie de Monaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Marine Le Pen au Liban : en quête de stature internationale

En savoir plus

Afrique

Le président Ouattara demande une enquête de la CPI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/05/2011

Le chef de l'État ivoirien a demandé à la Cour pénale internationale (CPI) d'enquêter sur les crimes commis après la présidentielle, alors que plusieurs habitants ont dénoncé des massacres dans l'ouest du pays.

AFP - Le président ivoirien Alassane Ouattara a demandé au procureur de la Cour pénale internationale (CPI) d'enquêter sur "les crimes les plus graves" commis en Côte d'Ivoire depuis le 28 novembre 2010, dans une lettre datée du 3 mai publiée mercredi sur le site de la Cour.

"Par la présente j'entends confirmer mon souhait que votre bureau mène en Côte d'Ivoire des enquêtes indépendantes et impartiales sur les crimes les plus graves commis depuis le 28 novembre 2010 sur l'ensemble du territoire ivoirien", indique M. Ouattara dans sa lettre.

Il souhaite que le bureau du procureur "fasse en sorte que les personnes portant la responsabilité pénale la plus lourde pour ces crimes soient identifiées, poursuivies et traduites devant la Cour pénale internationale".

Le ministre ivoirien de la Justice a déjà "pris des mesures pour faire la lumière sur un certain nombre d'infractions", souligne M. Ouattara, mais ajoute-t-il, "la justice ivoirienne n'est, à ce jour, pas la mieux placée pour connaître des crimes les plus graves commis au cours des derniers mois".

Le président ivoirien Alassane Ouattara, au pouvoir depuis l'arrestation le 11 avril de Laurent Gbagbo, avait indiqué mi-avril qu'il allait demander à la CPI "d'engager des investigations" sur les massacres survenus dans l'ouest du pays.

Le procureur de la CPI Luis Moreno-Ocampo avait pour sa part indiqué le 3 mai à New York que ses services préparaient une demande aux juges pour ouvrir une enquête en Côte d'Ivoire concernant des massacres.


 

Première publication : 18/05/2011

  • CÔTE D'IVOIRE

    Alassane Ouattara renvoie des chefs d'institution proches de Gbagbo

    En savoir plus

  • Côte d'Ivoire : toujours plus de fosses communes à Yopougon

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Alassane Ouattara réserve son premier voyage officiel au Sénégal

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)