Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Economie

L'OMC revient en partie sur son jugement dans le litige opposant Airbus à Boeing

Vidéo par Karina CHABOUR

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/05/2011

Alors que les aides européennes à l'avionneur Airbus avaient été jugées illégales en 2010, l'Organisation mondiale du commerce est revenue, mercredi, sur sa décision, estimant qu'elles n'étaient pas contraires aux règles du commerce international.

AFP - L'Organisation mondiale du commerce (OMC) est revenue mercredi sur une partie de son jugement contre l'avionneur européen Airbus dans le litige qui l'oppose depuis des années à son concurrent américain Boeing.

"Je me réjouis particulièrement de ce résultat important", a déclaré le commissaire européen au Commerce Karel De Gucht.

"L'accusation américaine centrale selon laquelle Airbus a reçu des subventions interdites à l'exportation a été rejetée dans son intégralité", a-t-il souligné.

De son côté, le président d'Airbus Thomas Enders, a parlé d'"une grande victoire pour l'Europe".

Mais comme à chaque bataille juridique opposant Boeing et Airbus devant l'OMC, les deux parties ont estimé avoir gagné.

Ainsi, l'avionneur américain s'est félicité de la décision de l'OMC, saluant une "victoire claire et définitive".

Dans son premier jugement rendu en juin 2010, l'OMC avait rendu un verdict sévère pour l'UE dont des décennies d'aides à l'avionneur Airbus avaient été jugées illégales.

Européens et Américains avaient fait appel de la décision.

Dans ses conclusions publiées mercredi, l'Organe d'appel de l'OMC indique avoir "infirmé les constatations du groupe d'experts qui avait établi que les financements offerts à l'Allemagne, l'Espagne et le Royaume-Uni pour développer l'A380 étaient subordonnés aux résultats à l'exportation" et donc contraires aux règles du commerce international.

"En conséquence, l'Organe d'appel a infirmé la recommandation du groupe d'experts selon laquelle l'Union européenne doit abandonner (ses) subventions interdites dans un délai de 90 jours" après le premier jugement, indique-t-il dans son rapport de plus de 700 pages.

Dans son appel, Bruxelles contestait quelque sept points du jugement, comme le fait que les aides pour l'A380 soient des subventions à l'exportation ainsi que "le lien de cause à effet entre les soutiens à Airbus et les conséquences négatives sur Boeing" de ces aides.

Les Etats-Unis contestaient principalement le fait que l'Organe de règlement des différends (ORD) de l'OMC n'ait pas estimé que les aides versées à l'avionneur européen pendant 40 ans faisaient partie d'un programme continu d'assistance.

Après une trêve dans les années 90, les deux constructeurs s'affrontent depuis octobre 2004 devant l'OMC par le biais de leurs capitales respectives qui ont déposé deux plaintes simultanées dénonçant les aides publiques accordées à chacun d'entre eux.

Première publication : 18/05/2011

  • AÉRONAUTIQUE

    L'OMC condamne une série d'aides versées par Washington à Boeing

    En savoir plus

  • AÉRONAUTIQUE

    L'Europe fait appel de la condamnation d'Airbus devant l’OMC

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Boeing remporte le contrat des avions ravitailleurs de l'armée américaine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)