Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Au Lesotho, l’armée dément avoir mené un coup d’État

    En savoir plus

  • Golan : les combats continuent entre les islamistes et les casques bleus

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

Economie

Le procès Galleon, une victoire sur la "culture de rapacité" des milieux financiers

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 20/05/2011

Pour les autorités américaines, c’est le plus “important procès pour délit d’initié de sa génération”. Raj Rajaratnam, fondateur du hedge fund Galleon, a été reconnu coupable d’avoir illégalement gagné 65 millions de dollars.

C’est l’une des plus grandes victoires du gouvernement américain contre la criminalité en col blanc. Le verdict rendu mercredi 10 mai contre l’ex-patron de hedge fund Raj Rajaratnam, a démontré ce que le procureur a appelé "la culture de l’avidité des milieux financiers qui a joué un rôle dans la crise économique" de 2008.

Le milliardaire Raj Rajaratnam a été reconnu coupable des 14 chefs d’accusation de délit d’initiés retenus contre lui. Entre 2003 et 2009, en tant que patron du hedge fund Galleon il a gagné près de 65 millions de dollars grâce à des informations confidentielles lui ayant permis d’anticiper les fluctuations du marché. Sa sentence sera connue le 29 juillet.

Le procès a également permis d’illustrer à quel point le délit d’initié est un sport auquel peuvent s’adonner des personnalités très en vue de la finance. Plus d’une dizaine de personnes – dont des responsables de groupes aussi célèbres que Goldman Sachs ou IBM – ont reconnu avoir collaboré aux manœuvres malhonnêtes de Raj Rajaratnam. Le FBI a utilisé les grands moyens - dont plus de 200 heures d'écoutes téléphoniques - pour confondre tout ce beau monde.

La rapacité de l’ex-chef de Galleon n’a épargné personne, des petites entreprises aux multinationales telles que Procter & Gamble ou Google. Pour le procureur américain, il s’agit tout simplement de “la plus grosse affaire de délit d’initié de sa génération” et il espère qu’elle servira de référence dans la trentaine d’autres affaires de délit d’initiés en cours aux États-Unis.

Première publication : 19/05/2011

  • ÉTATS-UNIS

    Raj Rajaratnam, le roi du délit d'initié sur le banc des accusés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)