Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Antonio Costa : "Avec l'Euro, il y a quelques gagnants mais beaucoup de perdants"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Évasion fiscale : l'Europe joue la transparence... jusqu'au bout ?

En savoir plus

FOCUS

Royaume Uni : les communautés musulmanes sont-elles bien intégrées ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : faut-il sanctionner les prostituées ou leurs clients?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Palestine s'apprête à adhérer à la CPI

En savoir plus

BILLET RETOUR

Un vent de liberté souffle sur le Koweït

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Agriculture : faire face à l'élevage intensif

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ismaël Isaac, le retour d’un pionnier du reggae africain !

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Départementales : la normalisation du FN

En savoir plus

FRANCE

Le Bristol Plaza refuse d'accueillir Dominique Strauss-Kahn

Texte par Charlotte OBERTI

Dernière modification : 20/05/2011

Le juge du tribunal de New York, après avoir statué sur les conditions requises de la liberté conditionnelle de DSK, a ordonné la sortie de prison de l'ex-directeur du FMI. Un nouveau lieu provisoire de résidence surveillée a été proposé à Manhattan.

Les propriétaires du Bristol Plaza ont refusé vendredi de louer un appartement à Dominique Strauss-Kahn pendant sa période de liberté conditionnelle. Il était prévu que l’ex-patron du FMI quitte la prison de Rikers Island dans la journée, dès que ses avocats auraient versé une caution de 1million de dollars en liquide.

"Nous sommes confrontés à des difficultés pour trouver un appartement pour DSK," a confié l’un de ses avocats à FRANCE 24.
 
Les conditions de la libération de DSK

Le juge du tribunal de New York a reçu et validé vendredi la caution de1 million de dollars et le dépôt de garantie de 5 millions de dollars pour la libération de Dominique Strauss-Kahn. Cependant, une audition était prévue dans l'après-midi ayant trait aux "autres conditions" de la remise en liberté provisoire de l'ex-patron du FMI. Dominique Strauss-Kahn, qui a été assigné à résidence dans l'affaire qui l'oppose à l'employée du Sofitel, était toujours détenu à la prison de Rikers Island vendredi.

Dominique Strauss-Kahn avait eu l’intention de s’install
er dans un appartement de la luxueuse résidence située dans le quartier aisé de l’Upper East Side à New York, loué par son épouse  Anne Sinclair depuis lundi. La direction de l'établissement a ensuite annulé la réservation à l'idée que M. Strauss-Kahn puisse être un de leurs locataires. Emmanuel Saint-Martin, correspondant de FRANCE 24 à New York, précise que le Bristol Plaza avait déjà refusé la location de l’un de ses appartements il y a deux ans à Bernard Madoff, l’homme d’affaires américain mis en examen pour escroquerie, car les voisins avaient du mal à supporter la présence des journalistes devant l’immeuble.
 
Reste à savoir si les difficultés de logement que rencontre Dominique Strauss-Kahn retarderont sa remise en liberté.
 
Suite à son arrestation samedi 14 mai, le tribunal a accepté la demande de libération conditionnelle de l’ancien directeur du FMI. Inculpé pour agression sexuelle, séquestration et tentative de viol, Dominique Strauss-Kahn sera assigné à résidence 24 heures sur 24, sous surveillance et muni d’un bracelet électronique, jusqu’à la date de son procès, encore inconnue. Lors d’une prochaine audience, fixée au 6 juin, il pourra plaider coupable ou non coupable.

Première publication : 20/05/2011

  • AFFAIRE DSK

    Cyrus Vance Jr, un procureur très discret

    En savoir plus

  • AFFAIRE DSK

    DSK inculpé par un grand jury et libéré sous caution

    En savoir plus

  • AFFAIRE DSK

    La libération de Dominique Strauss-Kahn serait imminente

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)