Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

SUR LE NET

USA : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

DÉBAT

L'Allemagne à la rescousse du budget français ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Drame du "cercueil volant" en Côte d'Ivoire et un riche couple sauve des migrants en mer

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

  • Quand les virus mortels fascinent Hollywood

    En savoir plus

  • Justice : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison

    En savoir plus

  • Confusion autour de la tenue du procès de Simone Gbagbo mercredi

    En savoir plus

  • Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

    En savoir plus

  • Kobané résiste à l'EI, le Premier ministre irakien se rend à Téhéran

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 au Qatar se jouera en hiver, tranche Blatter

    En savoir plus

  • Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

    En savoir plus

  • Yémen : l’irrémédiable ascension des Houthis, nouveaux maîtres de Sanaa

    En savoir plus

  • Ligue des Champions : à Nicosie, le PSG veut consolider sa première place

    En savoir plus

  • Oscar de la Renta, le célèbre styliste des Premières dames, est mort

    En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les Taliban revendiquent l'attaque d'une base militaire à Karachi

Vidéo par Florence GAILLARD

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/05/2011

Une attaque, revendiquée par les Taliban, contre une base de l'armée de l'air à Karachi, dans le sud du Pakistan, a provoqué la mort d'au moins douze militaires, dans la nuit de dimanche à lundi.

REUTERS - Des taliban ont attaqué le quartier général de l'aéronavale pakistanaise, lundi à Karachi, lors d'une opération qui ne manquera pas d'attiser les doutes quant aux capacités de l'armée, trois semaines après la mort d'Oussama ben Laden.

"Le périmètre autoir de la base est entièrement bouclé"

Des tirs ont retenti pendant près de seize heures sur la base de Mehran, attaquée par une vingtaine de miliciens islamistes qui ont tué 12 militaires et détruit un avion, avant d'être maîtrisés.

"C'est pour venger la mort du martyr Oussama ben Laden. C'est la preuve que nous sommes toujours unis et puissants", a dit à Reuters Ehsanullah Ehsan, un porte-parole des taliban, joint par téléphone.

Les miliciens pakistanais avaient promis de venger la mort du chef d'Al Qaïda tué par un commando américain le 2 mai dans une ville du nord du Pakistan.

Des renforts ont été acheminés dans la matinée sur la base pour tenter de déloger les assaillants qui ont attaqué vers 22h30 (17h30 GMT), dimanche. Selon un membre des services de sécurité, ils s'étaient emparés d'un bâtiment. "L'opération est terminée. Le bâtiment principal a été repris. Par précaution, nous continuons la recherche de terroristes aux alentours mais l'opération principale est terminée", a déclaré un membre des services de sécurité interrogé par Reuters.

Outre les 12 tués, 14 militaires ont été blessés, a dit un porte-parole de l'aéronavale. De source proche des services de sécurité, ont fait état de trois tués parmi les assaillants.

Al-Qaïda dans le monde

Embarras

Le site se trouve à 24 km de la base aérienne de Masroor, la plus importante du Pakistan, où une partie de l'arsenal nucléaire pourrait se trouver.

"Ils avaient des pistolets, des lance-roquettes et des grenades. Ils ont détruit l'avion avec un lance-roquette", a précisé le commandant Salman Ali, au nom de la marine nationale.

L'avion en question est un appareil de reconnaissance P-3C Orion, a précisé un autre porte-parole.

"Un tel acte de terrorisme n'entamera pas la détermination du gouvernement et du peuple pakistanais à combattre le terrorisme", a assuré le Premier ministre, Yusuf Raza Gilani, dans un communiqué.

Selon la presse, le commando s'est introduit sur la base par les égouts. L'information n'a pas été confirmée officiellement.

L'assaut, qui rappelle celui du quartier général de l'armée, à Rawalpindi, en 2009, est un nouvelle source d'embarras pour un appareil militaire largement considéré comme l'unique institution efficace du pays.

L'état-major avait déjà été largement mis en cause après la mort d'Oussama ben Laden, tué dans la résidence qu'il occupait apparemment depuis plusieurs années à Abbottabab, ville de garnison située à une cinquantaine de kilomètre d'Islamabad.

Les Navy Seals ont, qui plus est, opéré à l'insu des forces pakistanaises.

Première publication : 22/05/2011

  • PAKISTAN

    Une dizaine de morts dans l'incendie d'un camion citerne de l'OTAN

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Un haut responsable yéménite d'Al-Qaïda arrêté à Karachi

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Dans un message posthume, Ben Laden salue les révolutions arabes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)