Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"En Espagne, l'article 155 pour sauver les Catalans"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : la "flat tax" sur les revenus du capital adoptée à l'Assemblée

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Centrales nucléaires : opérations démantèlement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : la mobilisation contre la réforme du travail s'essouffle

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : nouveaux affrontements entre opposants et policiers

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ? (partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Interview d'Emmanuel Macron : les "riches" et la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'art de perdre, d'Alice Zeniter

En savoir plus

Amériques

DSK écrit à ses ex-collègues du FMI pour leur dire qu'il sera "innocenté"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/05/2011

Dans un courriel envoyé au personnel du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn explique avoir démissionné pour épargner à l'institution le "cauchemar" qu'il est en train de vivre. DSK nie aussi tous les faits qui lui sont reprochés.

AFP - Dominique Strauss-Kahn a affirmé dans un courrier électronique transmis à l'ensemble du personnel du Fonds monétaire international qu'il avait démissionné pour épargner au FMI le "cauchemar" qu'il était en train de vivre, selon le texte de ce courrier obtenu lundi par l'AFP.

Le traitement de l'affaire dans les médias américains

"Ces derniers jours ont été extrêmement douloureux pour ma famille et moi, de même que, je le sais, ils l'ont été pour chacun au Fonds. Je suis véritablement désolé que cela ait été le cas", a écrit M. Strauss-Kahn dans ce courrier signé "Dominique", rédigé en anglais et daté de dimanche.

"Je nie dans les termes les plus forts possibles les accusations auxquelles je suis aujourd'hui confronté: je suis convaincu que la vérité sera révélée et que je serai innocenté", a-t-il ajouté.

"Dans l'intervalle, je ne peux accepter que le Fonds --et vous mes chers collègues-- doive de quelque manière que ce soit partager le cauchemar que je suis en train de vivre. Il fallait donc que je parte", a affirmé l'ancien directeur général.

M. Strauss-Kahn, remis en liberté vendredi, soit six jours après son interpellation dans une affaire de tentative de viol et agression sexuelle, avait annoncé sa démission de son poste de directeur général du FMI dans une lettre publiée dans la nuit de mercredi à jeudi par l'institution.

Il n'a pas pris la parole publiquement depuis le début de l'affaire.


 

Première publication : 23/05/2011

  • DSK hors jeu, Aubry monte au filet

    En savoir plus

  • AFFAIRE DSK

    Dominique Strauss-Kahn sera acquitté, selon son avocat

    En savoir plus

  • AFFAIRE DSK

    Dominique Strauss-Kahn assigné à résidence près de Ground Zero

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)