Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

EUROPE

Barack Obama en visite d'État à Londres

Vidéo par Bénédicte PAVIOT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/05/2011

Arrivé plus tôt que prévu à Londres pour éviter l'interdiction de vol liée au nuage de cendres du volcan islandais en éruption, le couple présidentiel sera dans la capitale britannique jusqu'à mercredi avant de se rendre au G8 de Deauville.

AFP - Le président américain Barack Obama entame mardi une visite de 3 jours au Royaume-Uni avant de se rendre en France pour le sommet du G8 de Deauville, puis en Pologne.

Le programme du président et de son épouse Michelle a été quelque peu bousculé par le nuage de cendres volcaniques provoqué par l'éruption du volcan islandais Grimsvötn, et ils sont finalement arrivés à Londres lundi soir en provenance d'Irlande, douze heures plus tôt que prévu. Le nuage arrivait en effet mardi sur l'Ecosse et le nord de l'Irlande.

Ils devaient être à l'origine accueillis mardi matin à l'aéroport de Stansted près de Londres par le prince Charles et son épouse Camilla, avant de rejoindre Buckingham Palace en hélicoptère.

Le président et Michelle Obama ont finalement dormi à la résidence de l'ambassadeur américain à Londres, mais ils seront accueillis vers midi en grande pompe par la reine, lors d'une cérémonie ponctuée de salves de canon, et passeront les deux nuits suivantes dans la somptueuse suite "belge" décorée de bleu de Buckingham.

Ils doivent rencontrer à Buckingham le prince William et son épouse Catherine, dont le mariage le 29 avril dernier avait "fasciné" l'Amérique, selon les termes de Barack Obama.

La première journée du séjour présidentiel est largement protocolaire, avec une visite à l'abbaye de Westminster, où le président doit déposer une gerbe sur la tombe du soldat inconnu, et un dîner officiel donné le soir par la reine.

Le couple présidentiel doit cependant saluer le Premier ministre David Cameron au 10 Downing Street avant de retourner à Buckingham pour y recevoir le leader de l'opposition travailliste David Miliband.

Mercredi, la visite prendra un tour plus politique, avec un entretien entre M. Obama et David Cameron, mais aussi un discours du président américain devant les deux chambres du Parlement réunies, un honneur réservé seulement à trois autres personnalités depuis la Seconde Guerre mondiale: le pape Benoît XVI en septembre 2010, Nelson Mandela en 1996 et Charles de Gaulle en 1960.

Les sujets d'intérêt commun ne manquent pas, de l'Afghanistan à la Libye, en passant par le printemps arabe et la relance du processus de paix au Proche-Orient.

Dans une tribune conjointe au quotidien The Times mardi matin, Barack Obama et David Cameron ont mis l'accent sur "la relation fondamentale" entre les deux pays.

"Notre relation n'est pas simplement une relation spéciale, c'est une relation essentielle - pour nous et pour le monde", y déclarent les deux dirigeants.

Première publication : 24/05/2011

  • DIPLOMATIE

    Le nuage de cendres perturbe la tournée européenne d'Obama

    En savoir plus

  • IRLANDE

    Barack Obama débute sa tournée européenne par Dublin

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)