Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

Moyen-orient

L’Égypte décide d’ouvrir sa frontière avec Gaza de façon quasi permanente

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/05/2011

Samedi, les autorités égyptiennes vont ouvrir de façon presque permanente le point de passage de Rafah en direction de Gaza - le seul contrôlé par l'armée égyptienne. Une mesure destinée à alléger le blocus de l'enclave palestinienne.

AFP - L'Egypte va ouvrir le point de passage avec la bande de Gaza de façon permanente à partir de samedi, afin d'alléger le blocus imposé par Israël à cette enclave palestinienne contrôlée par les islamistes du Hamas, a indiqué mercredi l'agence officielle Mena.
              

Cette mesure devrait irriter Israël qui s'était inquiété auparavant du projet égyptien d'ouvrir quotidiennement ce passage, le seul de l'enclave palestinienne qui ne soit pas contrôlé par Israël.
              
Les autorités égyptiennes vont ouvrir "à compter du 28 mai le point de passage de Rafah tous les jours de 09H00 à 17H00 locales, à l'exception des vendredis et des jours fériés", a précisé MENA.
              
"Les femmes palestiniennes de tout âge seront exemptées de visa, de même que les hommes âgés de moins de 18 ans ou de plus de 40 ans", a-t-elle ajouté. L'exemption s'applique aussi aux Palestiniens voulant étudier en Egypte tant qu'ils ont une preuve de leur acceptation dans une université égyptienne.
              
"L'ouverture du passage fait partie des efforts égyptiens destinés à mettre fin aux divisions interpalestiniennes et à réaliser la réconciliation nationale", toujours selon Mena.
              
Malgré de précédents allègements des restrictions, les Palestiniens de Gaza devaient toujours coordonner leur entrée en Egypte avec les services de sécurité ou prouver un besoin d'aide humanitaire pour entrer en Egypte.
              
Le 29 avril, le ministre égyptien des Affaires étrangères Nabil al-Arabi avait annoncé que son pays s'apprêtait à ouvrir de manière permanente la frontière avec Gaza, deux jours après le parrainage par l'Egypte d'un accord de réconciliation entre les frères ennemis palestiniens le Hamas et le Fatah.
              
Il avait souligné que son pays n'accepterait plus que le terminal de Rafah reste bloqué et jugé "honteux" de le maintenir fermer.
              
Depuis que le président égyptien Hosni Moubarak a cédé le pouvoir sous la pression de la rue le 11 février, les nouvelles autorités égyptiennes ont desserré l'étau sur le passage de Rafah, qui n'était auparavant ouvert que de manière exceptionnelle, quelques jours par mois, pour des raisons humanitaires.
              
Le régime déchu de M. Moubarak était régulièrement accusé de complicité de fait avec le blocus israélien pour son refus de maintenir le terminal ouvert, une décision qu'il justifiait en invoquant la lutte contre les trafics de toutes sortes avec l'enclave palestinienne.
              
De très nombreux tunnels ont en effet été creusés sous la frontière entre l'Egypte et Gaza pour faire passer toutes sortes de marchandises, y compris des armes.
              
Imposé en juin 2006 à la suite de l'enlèvement d'un soldat israélien, le blocus de la bande de Gaza a été considérablement renforcé après la prise de contrôle du territoire en juin 2007 par le Hamas.
              
Israël l'a assoupli à la suite d'intenses pressions internationales après la mort de neuf Turcs dans un assaut de sa marine le 31 mai 2010 contre une flottille humanitaire qui tentait d'atteindre le territoire palestinien. Mais il a maintenu un strict blocus maritime et l'interdiction des exportations.

Première publication : 25/05/2011

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    L'Égypte s'apprête à ouvrir de façon permanente le point de passage de Rafah

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)