Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme a 6 jours du scrutin

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

FRANCE

La sécheresse affecte près de la moitié des départements

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/05/2011

46 départements sont visés par des mesures de restriction pour certains usages de l'eau en raison de la sécheresse. "On est dans une situation de mois de juillet en ce qui concerne tous les indicateurs", selon le ministère de l'Écologie.

AFP - Quarante-six départements, soit quasiment un sur deux en métropole, sont désormais concernés par des mesures restreignant certains usages de l'eau en raison de la sécheresse constatée depuis quelques semaines, selon le bilan actualisé publié mardi par le ministère de l'Ecologie.

Le précédent point de samedi faisait état de 42 départements, sur les 96 de la métropole, concernés par au moins un arrêté préfectoral limitant l'usage de l'eau.

Dix-huit départements sont concernés par les mesures les plus fortes.

Les restrictions d'eau limitent les usages jugés non prioritaires pour les particuliers (arrosage, lavage de voitures, remplissage des piscines) et peuvent aussi encadrer l'irrigation agricole.

Une très large partie de la moitié nord de la France est concernée, à l'exception de la Bretagne et le nord-est. Dans le sud, des mesures sont prises principalement dans les régions Aquitaine, Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes.

Cinq départements sont par ailleurs placés en situation de vigilance, précise le ministère sur son site internet (www.developpement-durable.gouv.fr/Point-situation-secheresse.html).

"On est en situation de crise et de gestion de crise", avait souligné la semaine dernière la ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, après avoir réuni avec un mois d'avance la commission de suivi hydrologique (dit "comité sécheresse") rassemblant les représentants du BRGM (bureau de recherche géologiques et minières), tous les usagers de l'eau, des élus et des experts, afin de faire le point sur la situation.

"On est dans une situation de mois de juillet en ce qui concerne tous les indicateurs: nappes, débit et fonte des neiges", avait-elle ajouté alors que Météo France a annoncé samedi ne pas attendre de précipitations significatives dans la semaine.

Le "comité sécheresse" doit se réunir régulièrement et au plus tard à la mi-juin, en fonction de l'évolution de la situation.

Première publication : 25/05/2011

COMMENTAIRE(S)