Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Toumani Diabaté, le maître de la kora, invité du Journal de l’Afrique

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : une déception pour la gauche ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Kamel Mennour, galeriste

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Marie Le Guen : "Le problème, c’est l’emploi"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Un homme, une femme : la parité vue par la Génération Y

En savoir plus

POLITIQUE

Le Guen : "C’est toute l’Europe qui est malade aujourd’hui"

En savoir plus

FOCUS

Tunisie : quelle place pour l'enseignement religieux?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

FIAC 2014 : l'art contemporain célébré à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fabrice Arfi, auteur, "Le sens des affaires"

En savoir plus

FRANCE

Georges Tron visé par une plainte pour harcèlement sexuel

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/05/2011

Le secrétaire d'État à la Fonction publique et maire UMP de Draveil (Essonne), Georges Tron, est visé par une plainte pour harcèlement sexuel déposée par deux ex-employées de la municipalité. L'élu dénonce une vengeance personnelle.

AFP - Une plainte visant le secrétaire d'Etat à la Fonction publique Georges Tron a été enregistrée mercredi au parquet d'Evry qui a refusé de confirmer auprès de l'AFP si les faits visés relevaient du harcèlement sexuel comme l'a affirmé l'avocat des plaignantes Me Gilbert Collard.

"La qualification des faits relève de ma compétence, elle est à l'étude", a précisé mercredi à l'AFP la Procureure de la République d'Evry Marie-Suzanne Le Quéau.

Me Gilbert Collard, l'avocat des deux femmes, a annoncé dans Le Parisien le dépôt d'une plainte pour harcèlement sexuel par deux ex-employées municipales de Draveil (Essonne), dont M. Tron (UMP) est le maire.

"J'observe que cela vient de Me Gilbert Collard, qui est un proche de Marine Le Pen, avec laquelle je suis en conflit depuis des mois", avait répondu mardi soir auprès de l'AFP Georges Tron dans une allusion à des contentieux qui l'opposent à des membres de la famille de la dirigeante frontiste vivant à Draveil.

Selon Le Parisien, les deux ex-employées municipales ont travaillé à la mairie de Draveil la première, de janvier 2007 à mars 2009, la seconde de septembre 2008 à septembre 2010.

"Je ne suis pas naïf, on cherche à faire écho à une affaire qui se passe de l'autre côté de l'Atlantique...", avait encore relevé M. Tron, en faisant référence aux accusations de tentative de viol d'une employée d'hôtel qui pèsent contre Dominique Strauss-Kahn aux Etats-Unis.

Première publication : 25/05/2011

  • INTERNET

    L’affaire DSK est-elle vraiment si "drôle" que ça ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)