Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Kamel Daoud : "Faire de 'Je suis Charlie' une religion me dérange"

En savoir plus

FOCUS

Royaume-Uni : le système de santé, enjeu central des législatives

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hafsia Herzi de retour dans une comédie "certifiée Hallal"!

En savoir plus

FACE À FACE

Le Front national dans la tourmente

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Arabie saoudite : le temps du changement

En savoir plus

DÉBAT

Loi sur le renseignement : sécurité ou liberté ?

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le risque de déstabilisation

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Renseignement : une loi qui inquiète

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Budget britannique : to cut or not to cut?

En savoir plus

Sports

Nadal souverain menacé, Clijsters évincée

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 26/05/2011

Stupeur à Roland-Garros : Kim Clijsters, favorite du tournoi, est éliminée au 2e tour par une joueuse classée au-delà du top 100. Chez les hommes, Rafael Nadal se qualifie de nouveau avec beaucoup de peine. Et Gilles Simon jouera le troisième tour.

"Kim Clijsters a été éliminée ?" Même Na Li, n°6 mondiale, s’étonnait lors d’un entretien avec France24.com (voir la vidéo), de l’élimination de la Belge. Et pour cause ! Alors qu’elle menait 1 set à 0 et 5-2 dans la 2e manche, Kim Clijsters, une des favorites de cette édition, a littéralement craqué face à une novice du circuit laissant même échapper deux balles de match. Arantxa Rus, 114e mondiale, 21 ans et aucun palmarès à son actif, ne s’est pas laissée déstabiliser par son idole. À 5-4, la Néerlandaise remportait le service et continuait à pousser son adversaire dans ses retranchements, remportant le deuxième set, 7-5. Le reste de la partie s'est déroulé sans entrain avec une numéro 2 mondiale, hagarde, déconcentrée au point de laisser filer sa qualification. "J'essaie de comprendre moi-même. Je ne sais pas. En effet, j'avais l'impression que j'avais le dessus, que je contrôlais bien […] Et tout d'un coup, c'est vrai, je ne sais pas, j'ai commencé à plonger," déclarait la finaliste des éditions 2001 et 2003, dépitée par la pire performance de sa carrière à Roland-Garros.

Caroline Garcia, si près si loin

Une autre favorite a eu également chaud sur le Court central. Maria Sharapova, n°4 mondiale, a failli se laisser berner par la jeune Caroline Garcia. Pas encore majeure mais avec une niaque à revendre, la native de St-Germain-en-Laye – comme Amélie Mauresmo – a pris la géante russe à contre-pied en remportant le premier set 6-3. Solide au service, rapide sur ses déplacements, Caroline Garcia était à deux petits jeux de la victoire avec un service à suivre à 4-1. Mais la pression a eu raison de l’adolescente qui a fini par s’écrouler. Elle a encaissé onze jeux consécutifs et s'est inclinée 3-6, 6-4, 6-0.

Chez les dames, on notera également une victoire poussive de la Chinoise Na Li, finaliste à l’Australian Open 2011, contre une novice du circuit, Silvia Soler-Spinoza. Les Françaises Pauline Parmentier et Iryna Bremond ont également dit au revoir à Paris.

Nouveau tour houleux pour Rafael Nadal

Chez les hommes, il aura fallu attendre la tombée du jour pour connaître le vainqueur du duel fratricide qui opposait Jérémy Chardy et Gilles Simon. Et c'est finalement ce dernier qui l'a emporté en quatre sets : 4-6, 6-4, 6-1, 6-4.

Les têtes de série Andy Murray et Rafael Nadal se sont aussi qualifiées pour le troisième tour avec quelques soucis toutefois, surtout pour Nadal. Après un premier tour plus que difficile face à John Isner, l’Espagnol est de nouveau tombé sur un os nommé Pablo Andujar. Son compatriote a joué chaque point à fond laissant très peu d’espace au tenant du titre. Aidé par plusieurs fautes directes d'Andujar, Nadal finit par s’imposer au tie-break (7-5, 6-3, 7-6[4]). Mais alors qu’il s’apprête à jouer le 3e tour face à un joueur inconnu - Antonion Veic - le Majorquin semblait déjà éprouvé par deux rencontres fastidieuses qui ont duré plus de 3 heures chacune (4h01 et 3h18). Alors que Novak Djokovic, son premier concurrent, a, lui, joué moins de trois heures sur les deux rencontres (1h32 et 1h29). Avec encore cinq matchs à jouer jusqu'à la finale, la fraîcheur sera un facteur déterminant pour le titre.



 

Première publication : 26/05/2011

  • TENNIS

    Suivez notre envoyé spécial dans les allées de Roland-Garros

    En savoir plus

  • ROLAND-GARROS

    Un deuxième tour poussif pour les Français

    En savoir plus

  • ROLAND-GARROS

    Les têtes de série passent, tout comme le qualifié Stéphane Robert

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)