Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • Des soldats russes sur le pied de guerre à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade à FRANCE 24 : "Macky Sall m’a empêché d’aller au Sénégal"

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • RD Congo : près de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

Afrique

L'ouest du pays toujours en proie aux exactions

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/05/2011

L'ouest de la Côte d'Ivoire reste dans "l'insécurité totale". Des habitants fuient la région tandis que des crimes y sont commis, affirment les experts de la commission d'enquête internationale sur les violations liées à la crise post-électorale.

AFP - Des crimes continuent d'être commis dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, poussant des habitants à fuir cette région meurtrie par la crise post-électorale, a alerté vendredi la commission d'enquête internationale sur les violations des droits de l'Homme dans le pays.

"Des crimes réels ont été commis par les parties en présence et ça continue à être le cas. La preuve de cela: il y a encore des réfugiés qui fuient cette région", a déclaré lors d'une conférence de presse le Soudanais Suliman Baldo, l'un des trois experts de la commission.

"Les populations dans cette zone-là vivent dans une insécurité totale et dans le désarroi", a insisté sa collègue béninoise, Reine Alapini Gansou.

Selon la force onusienne en Côte d'Ivoire (Onuci), plus d'un millier de personnes ont été tuées entre décembre et avril dans l'ouest, où la crise politique a exacerbé des tensions interethniques anciennes.

Le président de la commission, le Thaïlandais Vitit Muntarbhorn, a souligné qu'à travers le pays avaient été commises des "violations graves et massives" des droits de l'Homme durant la crise née du refus de l'ex-président Laurent Gbagbo de céder le pouvoir après sa défaite au scrutin de novembre 2010.

"Pour que la paix soit durable, il est essentiel de mettre fin à l'impunité, la réconciliation ne pouvant se faire sans justice", a-t-il affirmé.

Il a appelé le gouvernement du nouveau président Alassane Ouattara à assurer "une justice effective" et la communauté internationale à le soutenir.

Créée par le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU basé à Genève, la commission indépendante doit présenter son rapport le 15 juin, après avoir achevé vendredi à Abidjan un séjour de près de quatre semaines dans le pays.

Selon les autorités ivoiriennes, près de 3.000 personnes ont été tuées durant plus de quatre mois de crise et dix jours de guerre entre forces pro-Gbagbo et pro-Ouattara, appuyées par l'armée française et l'Onuci.

Dans un rapport publié mercredi, Amnesty International écrit que "les très graves violations et atteintes aux droits humains commises, depuis l’arrestation de Laurent Gbagbo" le 11 avril par les forces pro-Ouattara "montrent que les populations appartenant à des groupes ethniques considérés comme partisans" de l'ex-président "continuent d’être la cible d’attaques".


 

Première publication : 27/05/2011

  • CÔTE D'IVOIRE

    Amnesty accuse les camps de Ouattara et de Gbagbo de crimes de guerre

    En savoir plus

  • Édition spéciale Côte d’Ivoire : réconciliation et reconstruction

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    La presse pro-Gbagbo recouvre (un peu) la voix

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)