Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Economie

"Google Wallet", le portefeuille numérique qui provoque l’ire de PayPal

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 27/05/2011

La société américaine de paiement en ligne PayPal a déposé une plainte contre Google et deux ex-employés accusés d’avoir livré des secrets commerciaux qui ont permis à Google de lancer, jeudi, son portefeuille numérique "Google Wallet".

À peine annoncée, déjà contestée. Google a dévoilé jeudi une nouvelle application pour transformer son téléphone portable en "portefeuille mobile". Cette initiative a fait bondir le géant américain du paiement en ligne, PayPal, qui a déposé dans la foulée une plainte en justice pour violation de secrets commerciaux.

La nouveauté de Google, baptisée "Google Wallet", a en effet de quoi irriter l’acteur historique du paiement en ligne. Cette nouvelle application qui devrait être, en premier lieu, disponible cet été pour les détenteurs de smartphones Android (de Google) à New York et San Francisco, transforme le téléphone en carte de crédit, permet de profiter d'offres spéciales offertes par des commerçants, et de valider des cartes de fidélité.

Un projet qui recoupe en plusieurs points – tels que la méthode de paiement – les efforts déployés par PayPal depuis 2006 pour devenir incontournable sur les téléphones portables. "Même s’il y a de la place pour plusieurs sociétés dans ce secteur, il est peu probable que des commerçants investissent dans deux modes de paiement mobile en même temps", écrit PayPal dans sa plainte. L’entreprise américaine craint donc que la force de frappe de Google l’écarte d’un marché qu’elle juge stratégique pour son développement et qui pourrait, selon PayPal, représenter près de 630 milliards de dollars en 2014.

La plainte de PayPal contre Google
La plainte de PayPal

Histoire d’hommes

Outre l’aspect technologique, il s’agit aussi, et peut-être surtout, d’une histoire d’hommes. PayPal n’attaque pas seulement Google, mais aussi deux employés du géant d'Internet. Osama Bedier, le responsable de la division paiement mobile et Stephanie Tilenius, vice-présidente en charge du commerce, ont tous les deux quitté PayPal cette année pour rejoindre Google.

La société américaine de paiement en ligne les accuse d’avoir offert sur un plateau au nouvel employeur des secrets commerciaux et d’avoir débauché d’autres employés de PayPal. C’est surtout Osama Bedier qui cristallise l’ire de l'ancien patron. Il était jusqu’en janvier 2011 leur responsable de la stratégie de paiement mobile, et certains voyaient en lui l’un des prochains dirigeants de PayPal.

En outre, depuis début 2010, Osama Bedier menait les négociations pour que Google adopte PayPal sur ses smartphones. En fin d'année dernière, selon l'accusation, le géant d'Internet aurait convaincu le négociateur de PayPal de le rejoindre. Les discussions ont alors tourné court, selon la plainte en justice, peu avant qu’Osama Bedier ne rejoigne Google. Depuis lors, PayPal assure que son ancien employé "appelle les partenaires potentiels en se servant des ses connaissances des produits PayPal pour vanter la solution Google".

Le géant d'Internet n’a pas encore donné sa version des faits dans cette nouvelle bataille judiciaire.

Osama Bedier présente Google Wallet

Première publication : 27/05/2011

COMMENTAIRE(S)