Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

Sports

L'Espagnol Alberto Contador s'adjuge son deuxième Tour d'Italie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/05/2011

Déjà vainqueur en 2008 du Giro, le cycliste espagnol Alberto Contador a remporté l'édition 2011 du Tour d'Italie, après un contre-la-montre dans les rues de Milan, la 21e et dernière étape de l'épreuve.

AFP - L'Espagnol Alberto Contador a remporté dimanche à Milan la 94e édition du Tour d'Italie, dont il a dominé outrancièrement le parcours très montagneux.

L'Ecossais David Millar (Garmin) a enlevé la 21e et dernière étape, un contre-la-montre plat de 26 kilomètres, dans les rues de Milan.

L'Italien Michele Scarponi a pris la deuxième place du classement final, au terme des 3.265 kilomètres parcourus depuis le départ de Turin le 7 mai, devant son compatriote Vincenzo Nibali.

John Gadret s'est classé quatrième, le meilleur résultat pour un coureur français dans un grand tour depuis dix ans.

Contador, troisième de la dernière étape, s'est adjugé sa deuxième victoire dans le Giro en deux participations, trois ans après avoir réalisé des débuts victorieux dans la course rose.

Le Madrilène, qui est âgé de 28 ans, pourrait désormais s'attaquer un "doublé" Giro-Tour qui n'a pas été accompli depuis 1998.

Contador est invaincu dans les grands tours depuis 2007, sous réserve que le Tribunal arbitral du sport (TAS) ne le sanctionne pas pour un contrôle antidopage positif du Tour 2010 pour lequel sa fédération l'a "blanchi".

Dans ce Giro, présenté comme le plus montagneux de l'histoire avec huit arrivées en altitude, Contador s'est affirmé dès le premier grand rendez-vous. Vainqueur de la 9e étape sur les pentes de l'Etna, il a endossé alors le maillot rose de leader qu'il a porté ensuite jusqu'au bout.

Millar vainqueur du "chrono"

Dans les Alpes, l'Espagnol a confirmé sa supériorité. Il s'est satisfait de places d'honneur derrière le grimpeur vénézuélien José Rujano (Grossglöckner) puis derrière les Espagnols Igor Anton (Zoncolan) et Mikel Nieve (Gardeccia) avant de gagner mardi dernier le contre-la-montre en côte de Nevegal.

Scarponi et Nibali, qui ambitionnaient de succéder à leur compatriote Ivan Basso, le vainqueur de l'année passée (absent cette fois), se sont résignés à lutter pour la deuxième place finalement dévolue au plus âgé (31 ans), relégué à plus de six minutes par Contador.

Nibali, le vainqueur de la dernière Vuelta, est le plus jeune du podium final (26 ans), distancé pour finir de près de 7 minutes par Contador.

Dans l'ultime étape, la seule conçue pour les seuls rouleurs, Millar s'est imposé à la moyenne de 51,627 km/h. Le Britannique, qui a conquis brièvement le maillot rose au soir de l'accident mortel du Belge Wouter Weylandt (3e étape), a battu le Danois Alex Rasmussen de 7 secondes.

Contador, crédité du meilleur temps au premier pointage intermédiaire (Km 8,9), s'est classé troisième (à 36 sec de Millar) sur la ligne d'arrivée installée au coeur de Milan, devant le Duomo.

Le Madrilène s'est relevé dans la ligne droite pour savourer son succès et faire son geste favori de "Pistolero". "Inoubliable", a commenté Contador après l'arrivée.

Première publication : 29/05/2011

  • CYCLISME

    Affectée par la mort de l'un des siens, l'équipe Leopard Trek quitte le Giro

    En savoir plus

  • CYCLISME - TOUR D'ITALIE

    Contador, grand favori du Giro le plus difficile de l’Histoire

    En savoir plus

  • CYCLISME

    La Fédération espagnole blanchit Contador de toute accusation de dopage

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)