Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

Sports

Sebastian Vettel, l'autre prince de Monaco

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/05/2011

Le pilote allemand Sebastian Vettel (Red Bull) a terminé premier du Grand prix de Monaco devant l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari) et le Britannique Jenson Button (McLaren). Victime d'un carambolage, le Russe Vitaly Petrov a dû être hospitalisé.

AFP - L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull) a remporté dimanche le Grand Prix de Monaco de Formule 1, signant son cinquième succès de la saison en six épreuves, devant l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari) et le Britannique Jenson Button (McLaren).

Vettel s'est imposé au terme d'une course exceptionnelle, entachée par l'accident de Vitaly Petrov, vraisemblablement blessé aux jambes, sans fracture - d'après des déclarations du directeur de Lotus Renault, Eric Boullier, à la BBC -, qui a nécessité la neutralisation de la course à six tours de la fin.

L'évacuation du Russe en ambulance a mis un terme à une lutte fantastique entre Vettel, Alonso et Hamilton, les trois champions du monde se retrouvant roue dans roue à quinze tours de la fin, l'Allemand, aux pneus très usés, réussissant non sans mal à contenir l'Espagnol et le Britannique, aux gommes plus fraîches.

Un nouveau départ a ensuite été lancé, derrière une voiture de sécurité. Mais Vettel, chaussé de nouveaux pneus, a ensuite contrôlé sans peine ses poursuivants.

Avec 143 points au général, il mène désormais le Championnat avec 58 longueurs d'avance sur le Britannique Lewis Hamilton (McLaren, 6e), qui devrait être pénalisé pour avoir multiplié les erreurs durant la course.

L'Australien Mark Webber, 4e du jour, devant le Japonais Kamui Kobayashi (Sauber), excellent 5e, remonte à la troisième place du classement, avec 79 points.

L'Allemand Adrian Sutil (Force India) a fini 7e devant son compatriote Nick Heidfeld (Lotus Renault, 8e). Le Brésilien Rubens Barrichello, 9e, marque les premiers points de Williams en 2011, alors que le Suisse Sébastien Buemi (Toro Rosso) poursuit son bonhomme de chemin, marquant son 7e point de la saison.

Première publication : 29/05/2011

  • FORMULE 1

    Sebastian Vettel remporte le Grand Prix d'Espagne

    En savoir plus

  • FORMULE 1

    La Grèce approuve le projet de construction d'un circuit de F1

    En savoir plus

  • FORMULE 1

    Le Grand Prix de Turquie pourrait disparaître en 2012

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)