Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga a saisi la cour suprême

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement veut taxer les grandes entreprises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

EUROPE

L'avocat de Mladic essaie de retarder le transfèrement de son client

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/05/2011

Me Milos Saljic, l'avocat de Ratko Mladic, a annoncé avoir interjeté appel de la décision du Tribunal serbe d'autoriser le transfèrement de son client vers le TPIY de La Haye. Objectif : retarder un peu la procédure en cours.

AFP - L'avocat de Ratko Mladic a interjeté appel contre la décision du Tribunal serbe pour les crimes de guerre d'autoriser le transfèrement de son client vers le Tribunal pénal international (TPIY) pour l'ex-Yougoslavie, à La Haye, a indiqué lundi Me Milos Saljic à l'AFP.

"J'ai posté l'appel il y a 10 à 15 minutes depuis une poste de Belgrade", a déclaré l'avocat joint par téléphone vers 15H15 GMT.

En début d'après-midi, Me Saljic avait précisé, devant le bâtiment du Tribunal pour les crimes de guerre, qu'il allait interjeter appel "dans les deux heures".



"Le tribunal va sans doute examiner (l'appel) dans la journée de demain (mardi) car l'appel n'arrivera pas avant demain", avait-il estimé.

Un panel de trois juges doit examiner cet appel et disposera d'un délai de trois jours au maximum pour rendre sa décision.

Si l'appel est rejeté, le ministère serbe de la Justice signera l'ordre de transfèrement de Ratko Mladic vers la Haye.

Ratko Mladic, l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, est inculpé par le TPIY pour génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre pour son rôle présumé pendant la guerre inter-communautaire en Bosnie (1992-1995).

PORTRAIT DE RATKO MLADIC

Première publication : 30/05/2011

  • SERBIE

    Ratko Mladic affirme ne pas être responsable des massacres de Srebrenica

    En savoir plus

  • SERBIE

    Des milliers de partisans de Ratko Mladic manifestent sous haute sécurité

    En savoir plus

  • SERBIE

    Ratko Mladic est "transférable" au Tribunal pénal de La Haye

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)