Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Allemagne : la politique migratoire de Merkel pèse dans la campagne pour les régionales

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Destruction des mausolées de Tombouctou : 9 à 11 ans de prison requis contre Ahmad Al Mahdi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ali Bongo : "L’opposition ne parle que de mon acte de naissance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : une réunion pour trouver une issue à la crise du lait

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Rio : l'heure du bilan

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis - Turquie : faux ennemis, vrais amis ? (partie 1)

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis - Turquie : faux ennemis, vrais amis ? (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"En une seconde, tout s'est écroulé"

En savoir plus

EUROPE

L'avocat de Mladic essaie de retarder le transfèrement de son client

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/05/2011

Me Milos Saljic, l'avocat de Ratko Mladic, a annoncé avoir interjeté appel de la décision du Tribunal serbe d'autoriser le transfèrement de son client vers le TPIY de La Haye. Objectif : retarder un peu la procédure en cours.

AFP - L'avocat de Ratko Mladic a interjeté appel contre la décision du Tribunal serbe pour les crimes de guerre d'autoriser le transfèrement de son client vers le Tribunal pénal international (TPIY) pour l'ex-Yougoslavie, à La Haye, a indiqué lundi Me Milos Saljic à l'AFP.

"J'ai posté l'appel il y a 10 à 15 minutes depuis une poste de Belgrade", a déclaré l'avocat joint par téléphone vers 15H15 GMT.

En début d'après-midi, Me Saljic avait précisé, devant le bâtiment du Tribunal pour les crimes de guerre, qu'il allait interjeter appel "dans les deux heures".



"Le tribunal va sans doute examiner (l'appel) dans la journée de demain (mardi) car l'appel n'arrivera pas avant demain", avait-il estimé.

Un panel de trois juges doit examiner cet appel et disposera d'un délai de trois jours au maximum pour rendre sa décision.

Si l'appel est rejeté, le ministère serbe de la Justice signera l'ordre de transfèrement de Ratko Mladic vers la Haye.

Ratko Mladic, l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, est inculpé par le TPIY pour génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre pour son rôle présumé pendant la guerre inter-communautaire en Bosnie (1992-1995).

PORTRAIT DE RATKO MLADIC

Première publication : 30/05/2011

  • SERBIE

    Ratko Mladic affirme ne pas être responsable des massacres de Srebrenica

    En savoir plus

  • SERBIE

    Des milliers de partisans de Ratko Mladic manifestent sous haute sécurité

    En savoir plus

  • SERBIE

    Ratko Mladic est "transférable" au Tribunal pénal de La Haye

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)