Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

SPORT

Jérôme Valcke se défend d'avoir accusé le Qatar de corruption

Vidéo par Anne SOETEMONDT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/05/2011

Le secrétaire général de la Fifa Jérôme Valcke est revenu sur ses propos accusant, dans un courrier électronique, le Qatar de malversations dans le cadre du Mondial-2022 : il évoque un "ton léger", non une accusation formelle.

AFP - Jérôme Valcke, secrétaire général de la Fifa, s'est défendu lundi d'avoir accusé le Qatar d'avoir acheté le Mondial-2022, reconnaissant les propos rapportés, mais se retranchant derrière un "ton plus léger" utilisé dans le mail qui a créé la polémique.

"M. Warner a publié un email que je lui ai envoyé. J'ai peut-être utilisé dans ce mail un ton plus léger, moins formel. Je voulais parler de la puissance financière du Qatar (...) mais je voulais pas faire référence à des achats de voix", s'est défendu M. Valcke dans un communiqué.

L'organisation du Mondial-2022 au Qatar avait réclamé lundi des explications "urgentes" sur des propos qu'aurait tenu le secrétaire général de la Fifa Jérôme Valcke --"les Qataris ont acheté le Mondial-2022"-- selon Jack Warner, vice-président de la Fifa, suspendu le temps d'une enquête interne.

Le comité d'organisation Qatar 2022 dément catégoriquement dans un communiqué toute malversation dans le cadre de l'attribution de la Coupe du Monde-2022 et a saisi des conseils pour considérer "les options" pour se défendre après de tels propos rapportés.



Warner, qui a déjà dénoncé dimanche soir dans un communiqué un "don" de Joseph Blatter de un million de dollars à la Concacaf (Confédération américaine dont Warner est le président) le 3 mai, rapporte aussi un échange qu'il a eu avec le secrétaire général de la Fifa.

Dans cet échange, Jérôme Valcke lui aurait lâché à propos de Mohammed Bin Hammam, Qatari et président de la Confédération asiatique: "Peut-être qu'il pensait qu'il pouvait acheter la Fifa comme ils (les Qataris) ont acheté le Mondial (2022)".

Cette nouvelle polémique survient alors que M. Valcke, qui n'a pas caché dimanche être favorable à une réélection de Joseph Blatter comme président de la Fifa mercredi, subit les foudres de MM. Bin Hammam et Warner, suspendus tous deux le temps d'une enquête interne de la Fifa sur une fraude électorale présumée, alors que M. Blatter a été blanchi dans un volet du dossier.

Bin Hammam, 62 ans, était le seul adversaire à l'élection présidentielle du président sortant Joseph Blatter, 75 ans.

Mais Bin Hammam a annoncé le retrait de sa candidature dans la nuit de samedi à dimanche, avant son audition dimanche après-midi devant le comité d'éthique, qui a prononcé à son encontre une suspension. Bin Hammam a indiqué lundi qu'il allait faire appel de cette suspension.
 

Première publication : 30/05/2011

  • FIFA

    Un dirigeant de la Fifa accuse le Qatar d'avoir "acheté" la Coupe du Monde

    En savoir plus

  • FOOTBALL - FIFA

    "Ce sera le mandat des grandes réformes ou celui de trop"

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Joseph Blatter, seul candidat au trône d’une Fifa décrédibilisée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)