Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Migrants aux Etats-Unis : Donald Trump recule sur la séparation des familles

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Faouiza Charfi : "Il est important que nos enfants aient une autre vision de l'islam"

En savoir plus

FOCUS

France : le fléau des déchetteries sauvages

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Universités françaises : la compétition internationale "pas forcément négative"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fête de la musique : Arat Kilo, au carrefour des influences

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Familles séparées : la grogne monte aux États-Unis

En savoir plus

L’invité du jour

Karine Tuil : "Romancière, je tente à travers l’observation de la société d’en décrypter la complexité"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Boeing : "Il faut maintenir le dialogue entre américains et chinois"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Grèce : un allègement de la dette se profile à l'Eurogroupe

En savoir plus

SPORT

Un dirigeant de la Fifa accuse le Qatar d'avoir "acheté" la Coupe du Monde

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/05/2011

Scandale à la Fifa sur fond d'élection de son président. Dans un courrier électronique, le secrétaire général de la Fifa Jérôme Valcke estime que le Qatar a "acheté" l'organisation de l'événement en 2022. L'émirat dément ces propos.

REUTERS - Le Qatar a nié lundi toute malversation lors de sa candidature à l'organisation de la Coupe du monde de football 2022, après la publication d'un courrier électronique du secrétaire général de la Fifa, Jerome Valcke, qui accuse l'émirat d'avoir "acheté" l'événement.

"Qatar 2022 dément catégoriquement toute malversation dans le cadre de sa candidature victorieuse", dit un communiqué. "Nous demandons d'urgence des éclaircissements à la Fifa au sujet des propos de son secrétaire général. Parallèlement, nous consultons sur le plan judiciaire pour envisager toutes les alternatives", ajoute-t-il.

Le Qatari Mohamed ben Hammam, ancien rival de Sepp Blatter à la présidence de la Fédération internationale de football (Fifa), a été suspendu de ses fonctions dimanche en raison de soupçons de corruption.

En revanche, Sepp Blatter, qui comparaissait comme lui devant la commission d'éthique de la Fifa, a été blanchi. Cette réunion a eu lieu trois jours avant l'élection du prochain président de l'institution pour laquelle Blatter, 75 ans, est désormais seul candidat après le retrait de Mohamed ben Hammam.

La commission d'éthique a estimé qu'elle disposait d'éléments suffisants pour poursuivre l'enquête sur Mohamed benHammam. Elle a en outre suspendu Jack Warner, vice-président de la Fifa, pour les mêmes raisons.

Jerome Valcke a confirmé à la presse lundi l'authenticité du courriel rendu public par Jack Warner dans lequel il accuse le Qatar d'avoir "acheté" la Coupe du monde.

Jérôme Valcke, secrétaire général de la Fifa
Crédit : Mail&Guardian

 

Première publication : 30/05/2011

  • FOOTBALL

    Le Qatari Bin Hammam se retire de la course à la présidence de la Fifa

    En savoir plus

  • FOOTBALL - FIFA

    "Ce sera le mandat des grandes réformes ou celui de trop"

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Joseph Blatter, seul candidat au trône d’une Fifa décrédibilisée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)