Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Exclusivité France 24 : Laurent Fabius s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipes

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

Afrique

Huit officiers libyens rallient le camp des insurgés

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/05/2011

Cinq généraux, deux colonels et un major ont donné une conférence de presse à Rome pour appeler les militaires restés au service du colonel Kadhafi à suivre leur exemple. 120 militaires ont fait défection ces derniers jours.

AFP - Huit officiers libyens de l'armée de Mouammar Kadhafi, dont cinq généraux, ont fait défection et ont appelé lundi d'autres officiers à suivre leur exemple lors d'une conférence de presse à Rome.

"Ces officiers font partie des 120 qui ont quitté Kadhafi et la Libye ces derniers jours. Nous espérons que d'autres se joindront à nous et au peuple libyen en quittant le parti de ce despote et criminel" a déclaré lors de cette conférence de presse l'ancien ministre libyen des Affaires étrangères Abdel Rahman Chalgam.

Selon une liste fournie par M. Chalgam, au total cinq généraux, deux colonels et un major ont fait défection.

Le porte-parole du ministère italien des Affaires étrangères, Maurizio Massari, dont les services co-organisaient la conférence de presse, a indiqué que les officiers avaient déserté grâce au "travail soigneux, compétent et déterminé de nos services de renseignements".

"Vous avez fait le bon choix en abandonnant un régime sans avenir", a-t-il affirmé à leur intention.


Le général Salah Giuma Yahmed a de son côté déclaré que les défections en cours signifiaient que les forces de Kadhafi ne pouvaient plus soutenir le régime: "Les forces internationales paralysent les troupes de Kadhafi, qui tournent maintenant à 20% de leurs capacités militaires".

La situation des civils sur le terrain pris entre deux feux est "très douloureuse": "Les gens sont épuisés psychologiquement, il y a de nombreux cas de viols dans plusieurs villes, en particulier à Misrata et Adjabiya".

Plus tôt dans la journée, Mahmoud Chammam, responsable de l'Information au Conseil national de transition (CNT), organe politique de la rébellion, qui contrôle l'est de la Libye, avait indiqué à l'AFP que "huit hauts gradés des brigades de Kadhafi, dont quatre généraux de brigade, se sont joints à la révolution".

Il a indiqué, en réponse à une question, que les militaires dissidents avaient transité par la Tunisie, sans donner d'autres précisions.

Présent à la conférence de presse à Rome, il a souligné que le CNT "n'avait pas reçu de financement jusqu'à présent". "Nous devrions recevoir 180 millions de dollars du Koweit dans les prochains jours sous forme de don", a-t-il précisé.

"Nous souffrons de la lenteur de cette opération, mais les jours de Kadhafi sont comptés", a-t-il dit, tout en souhaitant que le CNT puisse avoir un représentant à l'OPEP.

"Nosu ne savons toujours pas qui représentera la Libye, mais nous aimerions avoir un représentant à l'OPEP", a-t-il dit.

Vendredi, un groupe de militaires libyens, dont une majorité de hauts gradés, étaient arrivés par la mer en Tunisie, avait rapporté l'agence officielle tunisienne TAP.

D'après la TAP, 34 personnes venues de Libye, dont des civils et des militaires, étaient arrivés dans le sud tunisien à bord de deux embarcations, sans dire s'il s'agissait de défections au régime de Mouammar Kadhafi.


 

Première publication : 30/05/2011

  • LIBYE

    Le président sud-africain Jacob Zuma à Tripoli pour négocier un accord de paix

    En savoir plus

  • LIBYE

    L'Otan poursuit ses raids aériens sur Tripoli

    En savoir plus

  • LIBYE

    De violents combats opposent à Misrata insurgés et forces fidèles à Kadhafi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)