Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

DÉBAT

L'Allemagne à la rescousse du budget français ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Drame du "cercueil volant" en Côte d'Ivoire et un riche couple sauve des migrants en mer

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

  • Quand les virus mortels fascinent Hollywood

    En savoir plus

  • Justice : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison

    En savoir plus

  • Confusion autour de la tenue du procès de Simone Gbagbo mercredi

    En savoir plus

  • Un présumé terroriste canadien abattu après avoir fauché deux militaires

    En savoir plus

  • Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

    En savoir plus

  • Kobané résiste à l'EI, le Premier ministre irakien se rend à Téhéran

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 au Qatar se jouera en hiver, tranche Blatter

    En savoir plus

  • Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

    En savoir plus

  • Yémen : l’irrémédiable ascension des Houthis, nouveaux maîtres de Sanaa

    En savoir plus

  • Ligue des Champions : à Nicosie, le PSG veut consolider sa première place

    En savoir plus

  • Oscar de la Renta, le célèbre styliste des Premières dames, est mort

    En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'Otan présente ses excuses pour la mort de "neuf civils"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/05/2011

Un général de la coalition a présenté ses "sincères excuses pour les neuf civils tués" lors d'une frappe menée samedi dans la province du Helmand. Le président afghan, Hamid Karzaï, évoque, lui, le "meurtre" de 14 habitants.

AFP - La Force de l'Otan en Afghanistan (Isaf) a présenté lundi ses excuses pour la mort de "neuf civils" dans une frappe récente dans le sud, le président Hamid Karzaï évoquant, lui, le "meurtre" de 14 habitants.
              
"Au nom de la coalition, du commandant de l'Isaf le général (David) Petraeus (...), je veux présenter mes sincères excuses pour les neuf civils tués durant l'incident du district de Nowzad, dans la province du Helmand", survenu samedi, indique le général américain John Toolan, commandant de la Région Sud-Ouest dans un communiqué.
              
"La coalition prend très au sérieux tout décès ou blessure de civils. Eviter les pertes civiles est notre principale priorité", assure le général Toolan.
              
Selon lui, les hélicoptères de l'Otan, appelés en renfort, ont ouvert le feu sur un complexe dans lequel cinq insurgés avaient pris position après avoir attaqué une patrouille de l'Isaf et d'où ils continuaient à tirer.
              
"Malheureusement, nous avons découvert plus tard que le complexe, occupé à dessein par les insurgés, hébergeait des civils innocents", a poursuivi le général Toolan.
              
Selon les autorités provinciales, 14 civils, dont 10 enfants et deux femmes, ont été tués par des roquettes tirées sur deux maisons par des hélicoptères de l'Otan intervenus pour aider une position de l'Otan attaquée par des insurgés.
              
Dimanche, dans un communiqué inhabituellement virulent, Hamid Karzaï avait évoqué une "grave erreur" et un "meurtre", et lancé "un dernier avertissement aux troupes et responsables américains", sommés de cesser leurs opérations "unilatérales".
              
Quelque 130.000 soldats de l'Isaf, aux deux-tiers américains, sont déployés en Afghanistan, où ils soutiennent le gouvernement afghan face à la rébellion menée par les talibans depuis qu'ils ont été chassés du pouvoir fin 2001.
              
La Région Sud-Ouest, à laquelle est rattachée le Helmand, bastion taliban et province la plus meurtrière pour la coalition depuis le début du conflit, est sous commandement militaire américain.
              
La Maison-Blanche avait indiqué dimanche que les Etats-Unis prenaient "très au sérieux" et partageaient les "préoccupations" du président afghan.
              
Les pertes civiles sont un sujet sensible en Afghanistan, où dix ans de présence militaire étrangère alimentent le ressentiment anti-occidental.
              
M. Karzaï, qui entretient des relations de plus en plus tendues avec ses alliés occidentaux, reproche régulièrement à l'Otan de faire des victimes civiles dans ses opérations et de les mener sans concertation avec l'armée afghane.
             
 

Première publication : 30/05/2011

  • AFGHANISTAN

    Hamid Karzaï lance un "dernier avertissement" à Washington après la mort de 14 civils

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Une attaque des Taliban provoque la mort de 36 personnes

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Un commandant de l'Otan réchappe à un attentat-suicide dans le nord du pays

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)