Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

  • L’Australie déjoue des meurtres projetés par l’État islamique

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

FRANCE

Deux longues années de recherches pour retrouver l'épave du vol AF 447

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Steven JAMBOT

Dernière modification : 31/05/2011

Il y a deux ans jour pour jour, le vol AF 447 s'abîmait dans l’océan Atlantique avec à son bord 228 passagers. Il a fallu 23 mois pour retrouver les boîtes noires de l’appareil. Retour sur près de deux ans de recherches.

Le 1er juin 2009, le vol Air France 447 reliant Rio à Paris disparaît dans l’océan Atlantique, pour une raison à ce jour inexpliquée, après 3h45 de vol. 228 personnes étaient à bord de l’Airbus A 330-200. La marine brésilienne a repêché deux premiers corps le 6 juin, puis trois autres le 7 juin 2009. Les autorités françaises, devant l'ampleur de la tragédie, depêchent sur place deux bateaux de type Mistral et le sous-marin nucléaire Émeraude. Il ne s'agit que de la première tentative pour retrouver les corps et localiser les boîtes noires, nécessaires pour élucider les circonstances de l'accident. 

  • Première phase des recherches : du 10 juin au 10 juillet 2009

Les premiers débris de l’appareil repêchés lors de cette campagne dans l’océan donnent des indications sur l'accident : l’avion s’est disloqué en heurtant la surface de l’eau et n'a pas explosé en plein vol. Les batiments de la Marine française ainsi que ainsi que trois bateaux affrétés par le Bureau d’enquête et d’analyse (BEA) retrouvent 50 corps au total, mais ne parviennent pas à localiser les enregistreurs de vol. Le temps est compté : les boîtes noires émettent des signaux sonores permettant de les repérer pendant trente jours seulement.

  • Deuxième phase : du 27 juillet au 17 août 2009

Cette nouvelle phase vise principalement à resserrer la zone de recherche. Des sous-marins dotés d’appareils permettant de sonder les fonds océaniques entrent en action pour tenter de localiser des débris de l’avion. Sans succès. Le gouvernement français décide alors la mise en place d’une troisième campagne de recherche. Des scientifiques étudient les courants océaniques pour connaître la zone où aurait pu dériver l’épave.

  • Troisième phase : du 29 mars au 1er mai 2010

Quatre robots sous-marins explorent un total de 6 300 km2 de fonds marins, soit plus que la zone de prospection délimitée par le BEA qui ne faisait que 2 000 km2. Cette nouvelle phase de recherche est un échec : aucun débris n’est localisé. Le gouvernement annonce qu’il va lancer une nouvelle opération, prévue pour l'automne 2010. Elle a finalement été repoussée.

  • Quatrième phase : depuis le 22 mars 2011

Le navire américain Alucia appareille pour de nouvelles recherches le 22 mars. Le 3 avril, le BEA annonce avoir localisé des éléments de la carlingue. 24 heures après, une partie de l’habitacle est localisée. Un mois plus tard, le 1er mai, une première boîte noire, contenant les informations de l’ordinateur de bord, est repêchée. Le lendemain, l’autre boîte noire, qui contient notamment l’enregistrement des conversations dans le poste de pilotage, est remontée à la surface.

Depuis le crash du vol Rio-Paris, il y a deux ans, 127 corps ont été repêchés dans l'océan Atlantique, selon la gendarmerie. Le 27 mai, le Bureau d’enquêtes et d’analyses a publié un rapport préliminaire établissant un scénario précis du crash. Les conclusions définitives du BEA, permettant d’établir d’éventuelles responsabilités, devraient être connues à la fin du mois de juin.

Première publication : 31/05/2011

  • VOL RIO-PARIS

    127 corps ont été repêchés depuis le crash de l'AF 447 en juin 2009

    En savoir plus

  • VOL RIO-PARIS

    Les pilotes ont lutté pendant quatre minutes avec les commandes de l'appareil

    En savoir plus

  • VOL RIO-PARIS

    Une association de familles de victimes déplore une enquête dans la "précipitation"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)