Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Migrants : l'Europe à l'épreuve

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Jean-Marie Le Pen va mieux"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Le parlement européen est dans une démarche d'agression, tous nos droits ont été violés"

En savoir plus

FOCUS

VIH en Chine : la jeunesse particulièrement exposée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ingrid Chauvin et Jimmy Jean-Louis, stars du petit écran

En savoir plus

L’invité du jour

Chef Simon : "Ce n’est plus notre corps qui décide de ce que l’on va manger, mais notre cerveau"

En savoir plus

LE DÉBAT

Colombie : la paix avec les Farc en danger ?

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Budget de la zone euro : Paris espère un accord "substantiel" à Berlin

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Thaïlande, le crime de lèse-canidé"

En savoir plus

EUROPE

Les juges serbes étudient l'appel contre le transfèrement de Ratko Mladic

Dernière modification : 31/05/2011

La justice serbe a reçu par courrier l'appel de l'avocat de Ratko Mladic qui s'oppose au transfèrement de l'ex-chef militaire devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie. Les juges ont trois jours pour accepter ou rejeter l'appel.

AFP - La Haute Cour de Belgrade a reçu mardi l'appel de la défense de Ratko Mladic contre son transfèrement vers le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) à La Haye, a déclaré une porte-parole du tribunal.

"L'appel est arrivé à la cour", a confirmé la porte-parole de la Haute cour à Belgrade, Dusica Ristic.

Les juges disposent maintenant d'un "délai de trois jours" pour accepter ou rejeter cet appel, a ajouté cette porte-parole.

"La délibération sur l'appel aura lieu dans un délai de trois jours, c'est ainsi que le prescrit la procédure. Il dépend de la cour que cela soit fait le premier, le deuxième ou le troisième jour", a déclaré mardi à la télévision B92 le porte-parole du procureur serbe pour les crimes de guerre, Bruno Vekaric, avant que l'appel soit officiellement reçu.

"En tous cas, je sais que la cour est mobilisée et que le juge d'instruction maintient ce dossier sous contrôle", a-t-il ajouté.

"Personne ne sera informé sur le transfèrement car il y a des risques de sécurité et autres", a précisé M. Vekaric.

Ratko Mladic est inculpé de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre par le TPIY pour son rôle dans la guerre de Bosnie (1992-1995).

PORTRAIT DE RATKO MLADIC

 

Première publication : 31/05/2011

  • SERBIE

    Des milliers de partisans de Ratko Mladic manifestent sous haute sécurité

    En savoir plus

  • SERBIE

    Ratko Mladic affirme ne pas être responsable des massacres de Srebrenica

    En savoir plus

  • SERBIE

    L'avocat de Mladic essaie de retarder le transfèrement de son client

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)