Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

EUROPE

Les juges serbes étudient l'appel contre le transfèrement de Ratko Mladic

Dernière modification : 31/05/2011

La justice serbe a reçu par courrier l'appel de l'avocat de Ratko Mladic qui s'oppose au transfèrement de l'ex-chef militaire devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie. Les juges ont trois jours pour accepter ou rejeter l'appel.

AFP - La Haute Cour de Belgrade a reçu mardi l'appel de la défense de Ratko Mladic contre son transfèrement vers le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) à La Haye, a déclaré une porte-parole du tribunal.
              
"L'appel est arrivé à la cour", a confirmé la porte-parole de la Haute cour à Belgrade, Dusica Ristic.
              
Les juges disposent maintenant d'un "délai de trois jours" pour accepter ou rejeter cet appel, a ajouté cette porte-parole.
              
"La délibération sur l'appel aura lieu dans un délai de trois jours, c'est ainsi que le prescrit la procédure. Il dépend de la cour que cela soit fait le premier, le deuxième ou le troisième jour", a déclaré mardi à la télévision B92 le porte-parole du procureur serbe pour les crimes de guerre, Bruno Vekaric, avant que l'appel soit officiellement reçu.
              
"En tous cas, je sais que la cour est mobilisée et que le juge d'instruction maintient ce dossier sous contrôle", a-t-il ajouté.
              
"Personne ne sera informé sur le transfèrement car il y a des risques de sécurité et autres", a précisé M. Vekaric.
              
Ratko Mladic est inculpé de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre par le TPIY pour son rôle dans la guerre de Bosnie (1992-1995).

PORTRAIT DE RATKO MLADIC


 

Première publication : 31/05/2011

  • SERBIE

    L'avocat de Mladic essaie de retarder le transfèrement de son client

    En savoir plus

  • SERBIE

    Ratko Mladic affirme ne pas être responsable des massacres de Srebrenica

    En savoir plus

  • SERBIE

    Des milliers de partisans de Ratko Mladic manifestent sous haute sécurité

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)