Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

EUROPE

L'ancien chef militaire Ratko Mladic extradé vers La Haye

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/05/2011

La justice serbe a procédé à l'extradition de Ratko Mladic vers La Haye. Inculpé pour son rôle dans le siège de Sarajevo et le massacre de Srebrenica, il doit être jugé par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY).

AFP - Ratko Mladic, l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, "a été extradé" vers la Haye, où l'attend le Tribunal pénal international (TPIY) pour l'ex-Yougoslavie, a annoncé mardi la ministre serbe de la Justice, Snezana Malovic.

"Ratko Mladic a été extradé vers La Haye. (...) Il est dans l'avion en route vers La Haye", a déclaré la ministre devant la presse à Belgrade.

La justice serbe a rejeté mardi l'appel de l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie contre son transfèrement vers le TPIY.

Sa défense soutenait que son état de santé "alarmant" ne lui permettait pas d'être envoyé à La Haye pour être jugé mais les juges de la Haute Cour ont rejeté cet argument en l'espace de quelques heures, ouvrant la voie à son transfèrement.

Ratko Mladic est inculpé par le TPIY de génocide, crimes de guerre et crimes contre l'humanité pour son rôle présumé pendant le conflit en Bosnie (1992-1995). Il est notamment accusé du massacre d'environ 8.000 personnes à Srebrenica (Bosnie orientale) en 1995, le plus grave commis en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Il encourt la prison à vie.

PORTRAIT DE RATKO MLADIC


 

Première publication : 31/05/2011

  • SERBIE

    L'appel de Ratko Mladic contre son transfèrement à La Haye rejeté

    En savoir plus

  • SERBIE

    L'avocat de Mladic essaie de retarder le transfèrement de son client

    En savoir plus

  • SERBIE

    Ratko Mladic affirme ne pas être responsable des massacres de Srebrenica

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)