Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

EUROPE

L'ancien chef militaire Ratko Mladic extradé vers La Haye

Vidéo par Laurent ROUY

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/05/2011

La justice serbe a procédé à l'extradition de Ratko Mladic vers La Haye. Inculpé pour son rôle dans le siège de Sarajevo et le massacre de Srebrenica, il doit être jugé par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY).

AFP - Ratko Mladic, l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, "a été extradé" vers la Haye, où l'attend le Tribunal pénal international (TPIY) pour l'ex-Yougoslavie, a annoncé mardi la ministre serbe de la Justice, Snezana Malovic.

"Ratko Mladic a été extradé vers La Haye. (...) Il est dans l'avion en route vers La Haye", a déclaré la ministre devant la presse à Belgrade.

La justice serbe a rejeté mardi l'appel de l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie contre son transfèrement vers le TPIY.

Sa défense soutenait que son état de santé "alarmant" ne lui permettait pas d'être envoyé à La Haye pour être jugé mais les juges de la Haute Cour ont rejeté cet argument en l'espace de quelques heures, ouvrant la voie à son transfèrement.

Ratko Mladic est inculpé par le TPIY de génocide, crimes de guerre et crimes contre l'humanité pour son rôle présumé pendant le conflit en Bosnie (1992-1995). Il est notamment accusé du massacre d'environ 8.000 personnes à Srebrenica (Bosnie orientale) en 1995, le plus grave commis en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Il encourt la prison à vie.

PORTRAIT DE RATKO MLADIC


 

Première publication : 31/05/2011

  • SERBIE

    L'appel de Ratko Mladic contre son transfèrement à La Haye rejeté

    En savoir plus

  • SERBIE

    L'avocat de Mladic essaie de retarder le transfèrement de son client

    En savoir plus

  • SERBIE

    Ratko Mladic affirme ne pas être responsable des massacres de Srebrenica

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)