Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : un Monaco diminué retrouve l'Europe dix ans après

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama envoyent 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

EUROPE

Le concombre espagnol disculpé, Madrid songe à être indemnisé

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/06/2011

L'Allemagne a finalement exprimé des doutes sur la responsabilité des concombres espagnols dans l’intoxication alimentaire qui a tué 16 personnes en Europe. L'Espagne envisage de demander une indemnisation à la Commission européenne.

AFP - Le gouvernement espagnol envisage une action légale contre les autorités de Hambourg pour avoir désigné les concombres espagnols comme origine possible d'une épidémie de diarrhée mortelle dans le nord de l'Allemagne.

Les autorités sanitaires de la ville de Hambourg ont admis mardi que des tests partiels écartaient pour l'instant les produits espagnols comme source de la propagation d'une souche mortelle de la bactérie E.coli enterohémorragique dans le nord de l'Allemagne.

ANALYSE

"La bactérie n'est pas en Espagne", a affirmé mercredi sur la radio Cadena Ser le ministre de l'Intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba.

"Une fois que la vérité est rétablie, il reste à réparer les dommages qui sont importants", a-t-il ajouté.

Les producteurs de fruits et légumes espagnols ont tiré la sonnette d'alarme mardi contre des ventes en chute libre en raison de la psychose qui s'est emparée de l'Union européenne sur les légumes espagnols.

La Fédération espagnole des producteurs-exportateurs de fruits et légumes (Fepex) a évalué les pertes "à environ 200 millions d'euros par semaine".

"Nous n'écartons pas des actions contre les autorités qui ont mis en cause la qualité de nos produits. On peut entreprendre des actions, dans ce cas, contre les autorités de Hambourg", a déclaré M. Rubalcaba.

La ministre de l'Agriculture Rosa Aguilar avait demandé mardi dans le cadre d'une réunion avec ses collègues européens en Hongrie la mise en marche de "mesures extraordinaires d'appui aux producteurs", selon un communiqué de son ministère.

Des analyses sur des concombres et de la terre prélevés chez les deux producteurs d'Andalousie (sud) mis en cause en Allemagne, sont en cours dans un laboratoire espagnol.

 

Première publication : 01/06/2011

  • ESPAGNE

    Madrid veut une solution européenne à la chute de ses ventes de primeurs

    En savoir plus

  • SANTÉ

    Cinq questions sur la bactérie E. coli, responsable de l'épidémie d'intoxications alimentaires

    En savoir plus

  • SANTÉ

    Concombres contaminés : un premier décès hors d'Allemagne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)