Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

EUROPE

Le concombre espagnol disculpé, Madrid songe à être indemnisé

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/06/2011

L'Allemagne a finalement exprimé des doutes sur la responsabilité des concombres espagnols dans l’intoxication alimentaire qui a tué 16 personnes en Europe. L'Espagne envisage de demander une indemnisation à la Commission européenne.

AFP - Le gouvernement espagnol envisage une action légale contre les autorités de Hambourg pour avoir désigné les concombres espagnols comme origine possible d'une épidémie de diarrhée mortelle dans le nord de l'Allemagne.

Les autorités sanitaires de la ville de Hambourg ont admis mardi que des tests partiels écartaient pour l'instant les produits espagnols comme source de la propagation d'une souche mortelle de la bactérie E.coli enterohémorragique dans le nord de l'Allemagne.

ANALYSE

"La bactérie n'est pas en Espagne", a affirmé mercredi sur la radio Cadena Ser le ministre de l'Intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba.

"Une fois que la vérité est rétablie, il reste à réparer les dommages qui sont importants", a-t-il ajouté.

Les producteurs de fruits et légumes espagnols ont tiré la sonnette d'alarme mardi contre des ventes en chute libre en raison de la psychose qui s'est emparée de l'Union européenne sur les légumes espagnols.

La Fédération espagnole des producteurs-exportateurs de fruits et légumes (Fepex) a évalué les pertes "à environ 200 millions d'euros par semaine".

"Nous n'écartons pas des actions contre les autorités qui ont mis en cause la qualité de nos produits. On peut entreprendre des actions, dans ce cas, contre les autorités de Hambourg", a déclaré M. Rubalcaba.

La ministre de l'Agriculture Rosa Aguilar avait demandé mardi dans le cadre d'une réunion avec ses collègues européens en Hongrie la mise en marche de "mesures extraordinaires d'appui aux producteurs", selon un communiqué de son ministère.

Des analyses sur des concombres et de la terre prélevés chez les deux producteurs d'Andalousie (sud) mis en cause en Allemagne, sont en cours dans un laboratoire espagnol.

 

Première publication : 01/06/2011

  • ESPAGNE

    Madrid veut une solution européenne à la chute de ses ventes de primeurs

    En savoir plus

  • SANTÉ

    Cinq questions sur la bactérie E. coli, responsable de l'épidémie d'intoxications alimentaires

    En savoir plus

  • SANTÉ

    Concombres contaminés : un premier décès hors d'Allemagne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)