Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Afrique

Couvre-feu dans trois quartiers de Bangui après des violences interconfessionnelles

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/06/2011

Des violences visant des musulmans ont éclaté mardi à proximité du quartier commercial KM5, dans le centre de Bangui. Un couvre-feu a été decrété à partir de ce mercredi dans trois arrondissements de la capitale centrafricaine.

AFP - Un couvre-feu a été instauré mercredi dans 3 arrondissements du nord-ouest de Bangui où des tirs ont été entendus alors que des violences visant des musulmans ont débuté mardi, selon un arrêté du ministre de la Sécurité publique diffusé à la radio nationale.

"Pour le maintien de l'ordre, le couvre-feu est instauré de 19h à 6h du matin dans les 3e, 5e et 6e arrondissements (de Bangui) jusqu'à nouvel ordre", selon un arrêté du ministre de la Sécurité publique, Claude-Richard Gouandja, diffusé à la radio nationale.

Un journaliste de l'AFP a entendu des tirs à l'arme automatique tantôt rapprochés, tantôt sporadiques, à proximité du grand quartier commercial de Bangui, le "KM5", alors que la zone était bouclée par l'armée, la gendarmerie et la police.

"Ces tirs, proviennent des forces de défense et de sécurité qui ont quadrillé le quartier populaire et commercial du KM5. Elles éloignent des groupes de jeunes qui tentent en vain depuis ce matin de piller les magasins, kiosques et échoppes des musulmans", a expliqué Alain Tromandet, mécanicien au KM5 qui s'est éloigné de la zone.

"De temps en temps les éléments des forces de défense et de sécurité font des tirs de sommation, ou bien elles tirent en direction des groupes de jeunes qui attaquent les musulmans. Il ne fait pas de doute qu'il y ait eu aussi des victimes parmi la population", a-t-il affirmé.

Deux personnes ont été tuées et 21 blessées mardi dans des violences dans le nord-ouest de Bangui, visant notamment des musulmans accusés d'être responsables de la disparition et de la mort de 2 enfants.

"Les jeunes se sont répartis en plusieurs groupes, et munis de machette, de barres de fer ou de bâtons, ils s'attaquent aux musulmans qu'ils accusent d'être à l'origine de la mort des deux enfants (...) et menacent de piller leurs magasins", a ajouté le mécanicien.

"Les forces de défense ont pris position tout autour des magasins et kiosques des musulmans. Ils éloignent les passants par des signes et gestes. Mais malgré leur présence, les attaques se multiplient contre les musulmans et il doit y avoir d'autres victimes", a déclaré une commerçante, Marguerite Ngoya.

Ces tirs à l'arme automatique ont amené les commerçants à déserter le grand marché du KM5. Les écoles ont également fermé dans la zone.

Un proche de la famille d'un des deux enfants (âgés de 5 et 4 ans) avait expliqué mardi qu'"après des recherches effectuées par les parents et des proches, leurs corps ont été retrouvés dans le coffre arrière d'un véhicule appartenant à un musulman du voisinage", entraînant les violences et notamment le lynchage d'un parent du propriétaire du véhicule.

La Centrafrique compte environ 80% de chrétiens en majorité protestants et autour de 10% de musulmans, selon les chiffres officiels.

 

Première publication : 01/06/2011

  • CENTRAFRIQUE

    Le parti du président François Bozizé remporte les législatives, selon la CEI

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Décès de l'ancien président Ange-Félix Patassé

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Affrontements meurtriers entre l'armée et les rebelles de la CPJP dans l'est du pays

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)