Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Rythme des réformes : Emmanuel Macron ne veut pas ralentir

En savoir plus

FOCUS

"La rue, c’est la jungle" : quels dispositifs pour les sans-abri ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Manu Payet, paré pour les César

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'antisèche de Trump pour être sympathique devant les survivants d'une fusillade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Air France : le tour de chauffe des syndicats

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La France craint un "cataclysme" en Syrie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Loi asile et immigration : Gérard Collomb essuie la critique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Inquiétante disparition de jeunes filles au Nigeria

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi asile et immigration : un dossier explosif ? (Partie 2)

En savoir plus

EUROPE

Naufrage d'un bateau de migrants partis de Libye, au moins 200 disparus

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/06/2011

Plus de 200 réfugiés clandestins, partis de Libye pour rejoindre l'Italie, sont portés disparus après le naufrage de leur bateau au large des côtes tunisiennes. La garde maritime et l'armée tunisiennes ont pu sauver 570 passagers.

AFP - Plus de 200 personnes ayant fui la Libye sont portées disparues au large des côtes tunisiennes et 570 ont été secourues alors qu'elles tentaient de rejoindre l'Italie à bord d'une embarcation transportant environ 800 personnes, a annoncé jeudi l'agence officielle TAP.

Les autorités font jusqu'à présent état de deux morts.
             
La garde maritime et l'armée tunisiennes étaient engagées depuis mercredi dans des opérations de secours pour ramener à terre ces réfugiés partis de Libye et qui tentaient de rejoindre l'île italienne de Lampedusa.
             
Leur embarcation surchargée, qui s'était enlisée dans un banc de sable mardi, à 36 km au large des îles tunisiennes Kerkennah (sud), a chaviré après des bousculades pour tenter de monter à bord des petits bateaux de sauvetage dépêchés par les autorités, selon l'agence, qui évoque également de mauvaises conditions météorogiques.
             
Parmi les personnes secourues, près de 200 ont déjà été transférées vers le camp de réfugiés de Choucha (sud), à 8 kilomètres de la frontière tuniso-libyenne. Ils doivent être rejoints par les autres migrants ayant réchappé au naufrage.
             

Première publication : 02/06/2011

  • FRANCE - TUNISIE

    "Je rêvais juste d’une vie meilleure..."

    En savoir plus

  • ITALIE - REPORTAGE

    Lampedusa, étape d’un long périple vers l’Europe

    En savoir plus

  • ITALIE - REPORTAGE

    Lampedusa, l'infranchissable "Porte de l'Europe"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)