Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"On ne revient jamais vraiment d'Auschwitz"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La victoire de Syriza fait rêver l'extrême gauche et le Front national

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : la situation s'enlise à l'Est

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Spécial Grèce : Dimitris Kourkoulas et Yiorgos Tsipras

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Taux de croissance en Chine : "7,4%, c'est un taux de croissance dont on rêverait!"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ray Lema, musicien engagé

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme en Europe : comment concilier sécurité et libertés ?

En savoir plus

Afrique

Rapt des Français : deux corps sont en cours d'identification à Abidjan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/06/2011

Deux corps, découverts mardi près d'Abidjan, sont en cours d'identification. Selon Europe 1, il s'agit des deux Français enlevés début avril mais le ministère des Affaires étrangères ne confirme pas leur identité.

AFP - Deux corps sont en cours d'identification à Abidjan, a annoncé mercredi le ministère des Affaires étrangères, en précisant que rien ne permettait d'affirmer à ce stade qu'il s'agissait de ceux de deux Français enlevés le 4 avril en Côte d'Ivoire.

"Rien ne nous permet d'affirmer ou de confirmer que ce sont les corps de nos compatriotes enlevés à Abidjan. Des analyses d'identification sont en cours à Abidjan", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère, Bernard Valero.

Selon Europe 1, ce sont bien les deux Français enlevés qui ont été retrouvés assassinés.

Selon une source proche du dossier, les deux corps en cours d'expertise ont été découverts mardi dans la lagune près d'Abidjan.

"Une instruction judiciaire est ouverte" sur l'enlèvement des deux Français, a rappelé le porte-parole.

Interrogé par l'AFP, le ministère ivoirien de l'Intérieur a répondu que "des ossements humains ont été récupérés aujourd'hui (mercredi) par les deux équipes d'enquêteurs, français et ivoiriens, en présence d'un médecin-légiste".

"Une expertise médico-légale" est en cours pour déterminer s'il s'agit des deux Français enlevés, a-t-on ajouté.

Les deux Français avaient été kidnappés avec un Malaisien et un Béninois le 4 avril par des hommes armés à l'hôtel Novotel d'Abidjan.

Selon les nouvelles autorités ivoiriennes, ils auraient été amenés après leur rapt au palais présidentiel, alors tenu par les fidèles du président sortant Laurent Gbagbo, engagés dans des combats contre les partisans du chef d'Etat Alassane Ouattara jusqu'à l'arrestation de M. Gbagbo le 11 avril.

Le 21 mai, le président Nicolas Sarkozy avait dit espérer que les deux Français étaient toujours vivants et annoncé que les auteurs de leur enlèvement seraient "punis sévèrement".

Les deux Français enlevés sont le directeur du Novotel, Stéphane Frantz di Rippel, et Yves Lambelin, président de Sifca, première entreprise privée de Côte d'Ivoire.

Ils ont été kidnappés avec un Malaisien, Chelliah Pandian, directeur général de Sania, filiale du groupe Sifca, et un Béninois, Raoul Adeossi, assistant de M. Lambelin.

Première publication : 02/06/2011

  • CÔTE D'IVOIRE

    L'ouest du pays toujours en proie aux exactions

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Amnesty accuse les camps de Ouattara et de Gbagbo de crimes de guerre

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    La presse pro-Gbagbo recouvre (un peu) la voix

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)